03 août 2009

Le bloc soviétique en péril

42072373

Ce matin à Saint-Diéry, le vent évacue rapidement l'écharpe blanche laissée à la traîne par le dernier orage.

Dans ce village, il y a des hauts et des bas.

P1160148_1

Il y a aussi des anciens et des modernes, des pro et des anti ...

P1160134
Et toi, tu es pour ou tu es contre ?

P1160142

P1160137

Voici donc l'objet du litige : la tour Sharp (représentative de l'architecture socialiste à Berlin Est), sortie de l'Alexander Platz, pour être reconstruite dans le pré de Plagis, auprès des vaches.

P1160144_1

Sharp_avec_vaches

Les anti n'y sont pas allés de main morte : ils ont lacéré tout ce qui se trouvait à leur portée, et le bâtiment rafistolé laisse voir sa maigre ossature.

P1160139

P1160143

Dans leur fureur destructrice, bravant les interdits, ils n'ont pas hésité à déranger les paisibles vaches rouges, au risque de faire tourner le lait du Saint-Nectaire !

P1160146

Cependant, j'ai appris dernièrement que l'artiste n'avait pas installé la toile du rez-de-chaussée, ce qui réduit sensiblement, du moins en superficie, la portée de l'outrage.

Au fait, sur l' "Alex" (comme disent les Berlinois), cet immeuble n'est sans doute pas le plus remarquable, et la tour de télévision, haute de 365 mètres, domine tout. S'il s'agit de meubler la prairie, il me paraît possible de faire bien mieux.

Capture_plein__cran_23072009_181533
(Photo Google Maps)

 

42074226

Ach so, das ist eine schöne Turm ! Nein ?

 


 

 

 

Posté par andredo à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


30 juillet 2009

La Fontaine Salée

  Guide  Chamina  "Massif du Sancy et Artense", n° 4

La randonnée est balisée en vert au départ de Picherande. Avec ses 21 kilomètres, et un dénivelé de plus de 500 mètres, elle peut paraître un peu longue, nécessitant six bonnes heures de marche. Personnellement, je commence à Chareire, et au retour j'évite le bois de Gayme et Picherande, en traversant les prés, gagnant ainsi quatre kilomètres. Le moment venu, durant le parcours, je vous proposerai un raccourci plus judicieux.

La Fontaine Salée est une vallée d'origine glaciaire, formée en auge au sud du Sancy.

P1160239
(Cliquer pour agrandir)

Le parcours jusqu'à la vallée est en grande partie boisé, sur un chemin parfois caillouteux, avec quelques passages boueux. La montée n'est pas difficile.

fontaine_sal_e_b

Première vision, au sortir du bois

fontaine_sal_e_c_1
Un peu plus haut

fontaine_sal_e_d
Encore plus haut

Au sommet de la Montagne Haute, c'est le moment  de choisir un endroit ombragé pour déballer le pique-nique.

P1160260_1

P1160258

P1160264

Lorsque nous repartons, le puy Gros en face fait mine de dégager un panache de vapeur.

P1160263_1

Dans les zones non broutées, les fleurs abondent : grande gentiane, gentiane de Koch, oeillets, pensées, bruyère, arnica ...

plantes

P1030140

veratre_blanc_2
Le veratre blanc, plante toxique (1) à ne pas confondre avec la grande gentiane

A 1600 mètres, avant d'aborder la descente, l'amas de rochers me fait penser aux Moaïs de l'île de Pâques.

moa_

Les grandes étendues herbeuses sont maintenant coupées par des ruisseaux autour desquels une végétation spécifique  se développe. Il nous est arrivé, également, d'observer des sangsues dans l'eau claire (pas cette fois-ci).

P1160290_1

P1160302_1

P1160299

 

P1160304_1
La linaigrette

P1160284
Une plante carnivore protégée : la grassette
(les insectes sont retenus par les feuilles poilues)

P1030122

Et la drosera, que j'ai enfin trouvée, le 31 juillet 2011

P1030124

P1030125

 

Nous longerons bientôt le puy de Paillaret ; nous sommes sur la bonne route, semble-t-il.

P1160306

Paillaret_b

Là, divine surprise, nous voyons, dans les éboulis, un troupeau de mouflons qui, nous dit-on, comporte une quarantaine de têtes.

P1160322

Bien sûr, ils sont assez loin, mais sur cette photo on en dénombre une vingtaine. J'ai agrandi la partie supérieure, où se trouvent deux beaux mâles et une femelle :

P1160322_1

A ce propos, vous avez peut-être eu connaissance de la situation de Bibi, pauvre mouflon menacé d'être abattu. Voici les dernières nouvelles, assez rassurantes après l'intervention, notamment, de Brigitte Bardot :

Num_riser0001
(Journal "INFO" n° 1252 du 27 juillet 2009)

La descente jusqu'au col de la Geneste est rapide (elle fait mal aux genoux). Un peu plus loin, c'est le lac Chauvet :

P1160347

Nous retournant, nous envions le parapentiste, qui bénéficie d'une situation privilégiée pour l'observation des mouflons.

P1160357

La route que nous suivons sur un kilomètre est bordée de plantes fleuries : le rose des épilobes et des oeillets, le blanc des achillées ...

P1160358

P1160360_1
L'épilobe en épi

Nous traversons ensuite un petit bois qui longe la route en surplomb :

P1160362

Au bout, alors que la route amorce un virage en épingle, notre chemin bifurque à gauche, près d'un abreuvoir creusé dans un tronc d'arbre. C'est là qu'il est possible de prendre le raccourci.

P1160363_1

Il suffit de continuer en bord de route dans le virage, et de prendre, à gauche, le large chemin qui, en 3/4 d'heure, conduit en pente douce à Chareire.

P1160479

P1160467

plan

(En rouge, le raccourci ; en jaune, mon trajet ; en bleu le départ depuis Chareire)

Quant à moi, je poursuis mon chemin bordant les pâturages. De très belles vaches, encadrant un taureau de stature imposante, acceptent de prendre la pose.

P1160372

P1160375

 

P1160380

P1160381

 


(1) - C'est un purgatif puissant, qu'il ne faut pas administrer " aux maniaques ", car cela peut " augmenter leurs accès de fureur ; peut-être convient-il mieux aux apoplectiques & aux ladres, même aux galeux qui sont robustes, mais jamais aux valétudinaires ni aux femmes."

Jacques Christophe Valmont de Bomare, Dictionnaire raisonné universel d'histoire naturelle (4e édition), 1791.


(Complété le 31 juillet 2011)

 

Posté par andredo à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 juillet 2009

Le diamant de Sancy

Le_Sancy_1

Rien à voir avec le puy de Sancy : c'est un gros diamant rapporté d'Inde en 1570 par le sieur de Sancy, simple homonyme et nullement auvergnat. Après une vie aventureuse - vendu au roi d'Angleterre, revenu en France, volé à la Révolution, réapparu en Russie - ce joyau termine maintenant sa carrière au musée du Louvre (1). Et pourtant ...

Nous rejoignons Murol.

P1160017

Nous montons au sommet du Tartaret, et là ...

P1160018

P1160030

P1160029

P1160026

Mais oui, c'est bien lui, avec le lac Chambon à ses pieds et plus loin, justement, le Sancy !

P1160023

C'est l'oeuvre d'une artiste bulgare, Maja Spasova :

P1160027

Malgré son allure étincelante, il n'était pas au meilleur de sa forme lors de ma visite : conçu pour émettre des sons, il avait déjà perdu sa voix.

P1160021

P1160032

***

PS : Les rencontres Art Nature "Horizons" comportent onze oeuvres. Je ne les ai pas toutes vues, mais je vous annonce deux nouveaux épisodes, à paraître prochainement :

- Le bloc soviétique en péril (à Saint-Diéry)

- Les bulles du bois de Chaux .

Imaginez ma fierté : Maja Spasova (lisez son commentaire) a apprécié mes photos ! 


1- Le Beau Sancy (plus petit) n'est pas mal non plus :

Top-006
(La Montagne du 18 mai 2012)


 

Posté par andredo à 08:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juillet 2009

Cent assaillants au dolmen de Saillant

P1160074

Garé dans le village de Saillant, près de la jolie cascade, je retourne dans ce pré où le dolmen à moitié enfoui garde son mystère.

P1080786

P1080789

Cet été, un artiste l'a encadré de toute une armée de piquets d'acacia. Les habitants de la contrée ont bien voulu se mobiliser pour collecter les chutes de laine qui habillent ces sentinelles.

Horizons_Murol_Saillant

P1160055_1

Les pierres brutes habituées à la solitude, déjà dominées par un bosquet envahissant, ne m'ont pas semblé très satisfaites de ce nouvel arrivage de bois.

P1160053

J'avais pensé à des drapeaux de prières bouddhistes, aux vêtements colorés des Andes ... Non, la symbolique a été mûrement étudiée, et l'auteur - conscient sans doute qu'elle n'apparaîtra pas clairement au néophyte - prend la peine de l'expliquer patiemment. Je vous la laisse découvrir :

P1160035
(Horizons- Rencontres Arts Nature 2009)

P1160060

P1160064

P1160062

 


 

Posté par andredo à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juillet 2009

Les cascades de Chiloza

Voici une courte boucle, de seulement 5 km. Il faut néanmoins disposer de bonnes chaussures, car le sentier est accidenté.

En arrivant à Besse par la route d'Issoire, avant le panneau indiquant le début de l'agglomération, se trouve à droite une petite route qui donne accès à une aire de pique-nique et un terrain de sport, et permet de se garer. Le chemin est fléché ; il suffit de suivre le balisage marqué d'un rond jaune.

P1150942
Une étrange statue anime l'aire de pique-nique

Après avoir traversé la route, longé la station d'épuration et la déchetterie, nous suivons la rive gauche de la couze Pavin, qui sur 400 mètres se déverse en une succession de cascades.

P1150909_1

pierres

Mais en outre, jusqu'à la fin de l'été, les " Rencontres Arts Nature Horizons 2009" nous offrent le spectacle magique de pierres volantes, formant comme un pont au-dessus de l'eau.

floating_stones
(Cliquer pour agrandir)

P1150904

P1150911

P1150919
Même la vision des minces fils d'acier ne rompt pas le charme

P1150922

 

cascade_2_1

P1150926

 

 

P1150923

P1150935

besse

 

 


 

 

 

 

Posté par andredo à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04 juin 2009

Jardin zen (5)

zen_zen_copie
Bonze en méditation

P1140257

P1140815
Le maître de la cérémonie du thé a choisi sa lanterne

obi
Honorable dame, ce modeste banc n'est assurément pas digne de vous accueillir

P1140230
pêcher en fleurs dans le jardin de thé

P1010126

 

P1140224
santoline âgée cernée par le thym sur la colline des parfums

P1150063

P1140813
azalées en bordure du chemin sinueux

P1140818
Petite Pierre et Grande Pierre en conversation silencieuse

P1140386
La couleur pourpre

P1140399
Impression soleil levant

P1140718
Effet de transition

P1140729_1
Parfum de lilas...

P1140856
... apprécié par la belle-dame

P1140737
Le gardien du temple

chat_anim_

Un fidèle visiteur

P1140781

P1140864

P1140823
Caché par la forêt littorale,
j'observe le passage de la lourde barque

P1150165
La pelouse en pointillés s'élargit et fleurit

P1150167
Premières roses en bordure

P1140395

P1130469_1

Le 7 janvier dernier ...

.P1070793
Bouddha, pour la touche finale, le 5 septembre 2020

 


 

 

 


Posté par andredo à 22:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 avril 2009

La source

 

" Au fil de la Sioule "

P1140348

C'est un fait : si nous savons que la source de la Sioule se situe entre le village de Vernines et le lac de Servières, nul ne nous en indique l'endroit exact.

P1140350_1

Il me faut combler cette lacune. Revêtu de ma panoplie d'explorateur, j'ai décidé de remonter le cours de la rivière, jusqu'à son origine.

L'expédition débute plutôt bien : un chemin conduit tranquillement au creux du vallon.

P1140277_1

A l'arrivée, je constate que le courant est déjà assez fort. D'après mes calculs, je suis à environ un kilomètre de la source, à une altitude de mille mètres. La source se trouvant à plus de 1100 mètres, la pente est donc de - réfléchissons - heu... 10 % ?

P1140283

De nombreuses fleurs colonisent la rive. Je reconnais sans peine les anémones, le bouton d'or, la pulmonaire, ou la primevère, celle-ci étant toutefois un peu différente du vulgaire coucou des bords de chemin.

P1140304 P1140309

 

P1140315

P1140308

Mais je dois maintenant sortir ma documentation, pour identifier la dorine à feuilles alternes, qui forme ici de larges massifs vert-jaune.

P1140287_1

P1140296

P1140313

P1140301_1
Corydale creuse

P1140306
Gagée jaune

Puis les fleurs et le sentier disparaissent ; le paysage devient plus sauvage.

P1140293

 

Des arbres abattus par une ancienne tempête pourrissent sur place, recouvrant même le lit du torrent.

P1140316

Chaque pas doit être étudié, et la progression se trouve fortement ralentie.  Je me souviens que plus bas, un étrange animal, dressé la gueule ouverte, semblait mettre en garde les imprudents voyageurs.

P1140300

A ce stade, la vallée forme une large cuvette ovale d'où l'eau semble descendre de tous côtés, se glissant entre les troncs.

oeuf

P1140321

Mon compagnon en difficulté propose d'abandonner les recherches. Lorsqu'il commence à rebrousser chemin, je lui explique que des aventuriers de notre trempe ne sauraient renoncer si près du but, et il se rend à mes raisons. Plus exactement, je me suis peut-être contenté de tirer sur sa laisse.

P1140325

P1140324

P1140329

Et voici qu'au-dessus de cette cascade, nous rejoignons un chemin, le long duquel  le courant se trouve domestiqué sur quelques dizaines de mètres.

 

P1140331

Je me glisse entre deux rangs de fil de fer barbelé, et ma quête s'achève dans ce pré, en contrebas d'une route goudronnée.

P1140339

Il faut bien se rendre à l'évidence : je ne suis pas le découvreur de la source, qui depuis longtemps a été bouleversée par l'aménagement de la route, et par un captage qu'une clôture protège. C'est très bien ainsi, car à vouloir imiter Livingstone (qui donnait le nom de la reine Victoria aux sites remarquables qu'il rencontrait), il m'aurait fallu l'appeler la source Nicolas (1), ce qui aurait déplu à tout un chacun.

P1140340

Me voici donc sur la RD 983 qui va au Mont-Dore, cinquante mètres après un carrefour indiquant à droite la direction de Vernines, et conduisant sur la gauche au lac de Servières par un chemin de terre. Ma voiture n'est pas très loin.

 

source_s

 


1- ou François, ou Emmanuel, selon l'époque.

Posté par andredo à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 avril 2009

Pont de Menat

" Au fil de la Sioule "

      Guide Chamina   "Combrailles, Cher et Sioule",    n° 72            
Durée 3 heures, départ  au terrain de camping situé après le pont    

 

pont_rive_droite

Peut-être romain avant d'être roman,  ce pont fut  pendant très longtemps le seul passage sur la Sioule sur une trentaine de kilomètres, depuis Ebreuil jusqu'à Châteauneuf. Aujourd'hui, nous avons pu le franchir sans qu'un hallebardier vienne nous contrôler, et sans même nous acquitter d'un péage.

P1130907

chateau_rocher

P1130911

 

Nous longeons la rivière :

lumix_premi_res_photos_100
Là, c'était en automne

Nous ne tardons pas à retrouver la silhouette menaçante de Château Rocher, qui observe nos mouvements : nous sommes forcément suspects, puisque nous avons quitté les terres du château pour rejoindre celles des moines de l'abbaye de Menat.
Et sur ce sentier de pêcheurs, pas question de prendre la moindre truitelle, car en amont du pont, les droits appartiennent au seigneur, même sur la rive gauche !

lumix_premi_res_photos_106

 

 

Nous remontons vers Biesse, puis Vendoges.

lumix_premi_res_photos_108
Croix à Biesse

Plus loin, le village de Menat apparaît :

lumix_premi_res_photos_110
Et pourquoi les vaches paissent-elles toutes dans le même sens ?
Est-ce bien le nord qu'elles indiquent ?
J'en doute, mais je n'avais pas de boussole pour valider l'expérience

En fin de parcours, à Navoirat, un belvédère offre une vue sur le méandre de Rochocol :

 

m_andre_de_Rochocol
En suivant la crête, on remarque la silhouette de Château Rocher

lumix_premi_res_photos_116_1
Croix à Navoirat

pont_de_Menat

 

 

 

 

 


Posté par andredo à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 mars 2009

jardin zen (4)

Impatience

Le banc et la tortue sont maintenant en place :

P1140061

P1140065

P1140070

Des bulbes malmenés, oubliés, ont quand même refleuri.

P1140153

Des jeunes pousses sont apparues, sur les tiges d'osier , sur les rosiers ...

jardin_zen1

Mousses et lichens  composent sur les rochers de l'île des tableaux fantastiques, paysages en miniature que seul le visiteur attentif peut apprécier.

P1140171

jardin_zen

Les bourgeons du pêcher sont près d'éclater.

P1140199

Même l'érable pourpre annonce la couleur,

P1140168

mais il n'a pas déployé ses feuilles.

Ce n'est donc pas encore le moment de placer la lanterne, destinée à bien montrer qu'il s'agit d'un jardin "japonais" (accommodé à ma façon).


Posté par andredo à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 mars 2009

Château Rocher

" Au fil de la Sioule "

Nous quittons Châteauneuf-les-Bains , cap au nord.

Num_riser0001_1

 

 

Lisseuil a une toute petite église qui ne se distingue des autres maisons du village  que par son pignon surélevé abritant deux cloches.

P1130963
C'est un "clocher-peigne", appelé aussi "clocher-mur"

 

Mais dans le choeur est conservée une splendide vierge en majesté du XIIIe siècle, en bois.

P1130972

P1130967

P1130969

 

Ce n'est d'ailleurs pas le seul trésor du village, et le curé ne manque pas de nous le faire savoir :

 

P1130964

Voilà qui est intéressant, mais nous ne pouvons nous attarder, car le but de la promenade, c'est Château Rocher :

P1130899
Point de vue situé sur la route de Montluçon, dans la descente vers Pont de Menat

P1130900

En longeant la Sioule, vous ne le verrez pas sous cet angle, mais plutôt ainsi :

P1130920

Non, pas vraiment, car là,  c'est dans l'autre sens, en venant de Pont de Menat. En fait, en partant de Lisseuil, vous ne le verrez qu'au dernier moment, en sortant du parking aménagé à Blot Rocher. Auparavant, vous aurez traversé Saint-Rémy-de-Blot, où Laetitia Casta en personne se tient prête à vous indiquer le chemin :

P1130962

P1130922

Voilà, nous y sommes !

Le château a été construit au XIe siècle par Archambault le Fort, et renforcé au XIIIe. On voit encore des traces du système de défense, constitué par plusieurs murs d'enceinte et fossés, du côté est :

P1130926

P1130960_1

A l'ouest, pas de problème défensif : c'est une falaise au-dessus de la Sioule.

P1130945

lumix_premi_res_photos_107

Toutes ces précautions n'ont pas empêché, pendant la guerre de Cent Ans, la prise du château par des mercenaires à la solde de l'Anglais. Et très vite, avant même que Richelieu pense à la détruire, la forteresse fut abandonnée.

P1130946

int_rieur

Et qui vint ensuite hanter ces lieux inquiétants, les nuits de pleine lune ? Mais le Diable, bien sûr ! C'est du moins ce que dit la rumeur, colportée par l'office de tourisme du pays de Menat sur son panneau d'information  :

" On voyait alors s'élever dans les cieux d'immenses flammes, rouges, énormes et interminables jusqu'à se perdre dans les nuages.

Autour du feu, boucs, sorciers et damnés formaient une ronde ; leurs ombres se dessinaient  parmi les ruines, en jouant avec les rochers.

Pour s'en être trop approchés, certains paysans devinrent aveugles ; ces soirs-là, dans les chaumières, on tremblait..."

La Sioule, elle, garde son calme, formant un joli méandre qui précède celui de Rochocol, que nous pourrons observer depuis Navoirat, sur l'autre rive atteinte en traversant le pont romain de Menat ... une prochaine fois !

 

m_andre_rectifi_

 


 

 

 

 

Posté par andredo à 08:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,