Au Grand Tournant, une machine sophistiquée, lourdement armée, menace de sanctions massives les imprudents qui négocieraient mal leur virage.

P1060845

Un peu plus loin, à Château-Gaillard, avant d'arriver au bâtiment d'accueil, pour la visite guidée (en saison seulement), on traverse une allée bordée de cabanes en bois, genre Far-West.

 P1060923

 Quels trésors peuvent-elles bien abriter ?

 P1060924
Ben là, vue par un interstice, c'est une machine à coudre Singer !
Un atelier clandestin, peut-être... Hum, je mène l'enquête ! 

P1060848

P1060849

Suivons donc Hortense, qui apporte la soupe à son mari, Maurice Pitelet dit Tchoucossa (Cul-cassé, en patois local), émouleur au bord de la Durolle. 

lyonnet

Le rouet de Georges Lyonnet, dernier émouleur de la vallée resté en activité (seulement jusqu'en 1976)

P1060859

 

P1060860

CP- Les émouleurs et leurs chiens 1-002

Darteyre, le garde-champêtre, va bientôt passer pour percevoir la taxe sur les chiens, au tarif le plus élevé, avec toute la rigueur de la loi : 

" J'ai trois tarifs : chien de garde, 30 sous ; chien de chasse, quarante sous ; chien d'agrément, 10 francs. Les vôtres, ils chassent pas, ils gardent rien, ils vous chauffent les fesses. Les fesses au chaud, c'est de l'agrément : dix francs." 

P1060866

" - Et si qu'on paye pas ?

  - Contravention : 20 francs. "

P1060863

Dans cette profession, on ne vit pas très vieux, et, comme cela arrive assez souvent, la meule de Tchoucossa lui éclatera au visage. Tous subissent les effets pernicieux " de l'émouture quotidienne, de la mauvaise posture, de l'humidité permanente, du froid et du chaud, procurant aux émouleurs des maladies aux noms compliqués dont ils se seraient, dans leur crasse ignorance, sentis fort indignes si quelqu'un avait pris la peine de les leur réciter : kératite, silicose, coxalgie, emphysème vésiculaire. " 

P1060864-001

P1060870

 

P1060885

Néanmoins, les émouleurs étaient fiers de leur métier, et appréciaient leur indépendance. " S'il leur chantait de travailler, ils restaient là, seize, dix-sept et dix-huit heures par jour ; de s'amuser, ils invitaient les compagnons des autres rouets et ensemble passaient du bon temps (...), ils buvaient jusqu'à plus soif, et même au-delà, de toute façon la soif des émouleurs a des limites imprécises." 

P1060886  

P1060913

 

P1060887-001

 

P1060871-002

Alors qu'il pêchait la truite, Pitelet l'Artiste sauva de la noyade Clotilde, une sauvageonne aux pieds nus, gardienne de chèvres et fabricante d'allumettes de contrebande.  

P1060878

P1060879-001

 

P1060880

 

P1060888-001

P1060883

P1060882

 

P1060915

P1060890

 

P1060908-001

 

P1060919-001

Le vingtième siècle se présentait mal pour les émouleurs : c'est l'un d'entre eux qui inventa en 1904 une machine, par laquelle "un enfant de dix ans pouvait émoudre aussi bien qu'un artisan d'expérience." 

P1060897

 


Les personnages, situations et citations sont tirés du livre de Jean ANGLADELes Ventres jaunes.

Top