petite araignée non identifiée

Pouce ! Cessons de mettre à l'index ces pauvres araignées ! Certes, nous n'apprécions jamais de rencontrer la grosse tégénaire, pourtant inoffensive, dans notre salle de bains.  La femelle étant très casanière, c'est sans doute un mâle, à la recherche d'une compagne avec laquelle il vivra quelques semaines, avant de mourir et de servir de nourriture à sa veuve. 

tégénaire

D"apparence plus fragile, le pholque phalangide n'en est pas moins capable de s'attaquer à de grosses proies, y compris la tégénaire. Il a la prudence de se tenir à l'angle du plafond, pour n'être menacé que par la caresse d'un plumeau.

pholcus

Déposons délicatement à l'extérieur ces gentils animaux de compagnie, et observons quelques bestioles de leur famille, dont certaines sont assez jolies, sans compter qu'elles sont aussi très utiles, puisqu'elles mangent des insectes que nous jugeons également indésirables.

Je vous l'accorde, le faucheux n'est pas d'une beauté époustouflante.

faucheux

Je concède volontiers que atypus affinis (si c'est bien elle), avec son genre mygale, n'est pas particulièrement sympathique.

araignée mygale genre atypus

Mais reconnaissez que la pisaure qui transporte avec précaution son cocon est plutôt attendrissante,

pisaure (pisaura mirabilis) avec son cocon

de même que ces nouveaux-nés qui s'agitent en tous sens.

P1110076

Et la tétragnathe étirée, installée au-dessus de l'eau, a une ligne très élégante.

 16731549


Les araignées-crabes, qui sont souvent douées de mimétisme, se présentent diversement vêtues.

16609367

araignée crabe en blanc

 araignée crabe en vert

 araignée-crabe

 

L'épeire diadème est bonne ménagère : dès que sa toile est endommagée, elle la refait entièrement, après avoir pris soin de récupérer les fils de l'ancienne.

épeire diadème sur sa toile

épeire diadème

L"épeire des bois, plus poilue, arbore comme la précédente un beau dessin sur son abdomen, non plus en forme de croix, mais de feuille de chêne.

P1110169

En cette fin d'été, la rosée du matin met en évidence les nombreuses toiles en hamac. 

P1120688

P1120689

Ces pièges sont surveillés de deux façons :
- l'agélène se place sur la toile, souvent à l'affût à l'entrée d'une sorte de tube qui constitue son repaire,

P1120794-001

P1120686

 

P1120819


- à l'inverse, la petite
linyphia triangularis s'installe sous la toile, suspendue le ventre en l'air. Elle tire ses proies  au travers du filet dans lequel celles-ci sont tombées.

P1120722

P1130025

 

P1120898
 L'ennui, c'est qu'il faut faire pas mal de contorsions pour la voir de dos

L'argiope se chauffe en plein soleil et se déguise en frelon pour ne pas être importunée par les oiseaux. Elle tisse un toile très particulière, terminée en son centre par deux séries de zigzags.

argiope


Que de merveilles, n'est-ce-pas ? Je ne manquerai pas de vous informer, dès que je rencontrerai l'une ou l'autre de celles-ci :

640px-Haeckel_Arachnida
(Wikipedia : Ernst Haeckel
 — Kunstformen der Natur (1904), plate 66: Arachnida)