26 avril 2010

La Malvialle

-En ce

En ce début d'avril, la neige est à nouveau tombée sur le massif du Sancy mais s'est arrêtée aux abords des roches Tuilière et Sanadoire.

aP1020140

a

P1020145_1

a

sanadoire_1

 

P1020143

a

La ferme de la Malvialle est située sur le versant ouest le la roche Tuilière. Plusieurs chemins y conduisent, ainsi qu' une route forestière. J'ai pris le sentier qui,  tout en serpentant dans les bois, suit la même direction que cette route.

la_malvialle1_1

Les pétasites à peine sortis dressent déjà leurs petites fleurs blanches,
avant de développer de grandes feuilles

P1020191
L'euphorbe des bois prépare sa floraison

aaaa

P1020148_1

P1020149

a

La maison d'habitation, construite près d'une source, est encadrée d'un côté par le four à pain, et de l'autre par une immense grange-étable : 52 mètres de long, 10 mètres de haut (sur deux étages), et 1100 m2 de toiture. Largement de quoi accumuler des provisions pour vivre en autarcie durant de longs mois, hommes et bêtes isolés par  la neige à 1100 mètres d'altitude.

a

P1020153

a

La toiture était couverte à l'origine de lauzes, remplacées maintenant par un peu d'ardoise, mais surtout par de la tôle et du fibrociment.

P1020157

 

P1020177

a

Terminés en 1900, les bâtiments n'ont été utilisés par leurs propriétaires que durant une vingtaine d'années. J'imagine que, la première guerre mondiale faisant rage, les hommes sont partis mourir dans les tranchées boueuses, laissant aux femmes la charge trop lourde de l'exploitation.

Le domaine a été racheté par l' Etat en 1929. Depuis bientôt dix ans, une petite communauté de moines orthodoxes y est installée.

a

P1020187

A

La grange n'est pas seulement remarquable par ses dimensions : elle possède une magnifique charpente, en coque de bateau renversée, qui est progressivement restaurée.

a

P1020155
Personne à qui demander la permission ... allez, j'entre quand même !

a

P1020160

a

poutres_1

*

P1020184
A l'étage inférieur, l'étable avec son sol pavé

*

P1020144


 

 

Posté par andredo à 07:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


12 octobre 2009

La tourbière de Gayme

P1160285

Encouragé par la découverte fortuite d'une plante carnivore, la grassette, dans une tourbière de pente du Sancy, j'espérais, en me rendant à cette tourbière près de Picherande, admirer la drosera autrement qu'en captivité dans une jardinerie.

Celle qui pousse en Auvergne, c'est la drosera à feuilles rondes :

800px_Drosera_rotundifolia_130405
(source : Wikimedia Commons)

P1160425

Mais ne rêvons pas, pour que pousse la drosera, il faut de la tourbe. Or celle-ci, exploitée industriellement jusque vers l'an 2000, a pratiquement disparu. Il a suffi de 27 ans pour pour détruire, sans réel besoin, cette tourbière qui avait mis plusieurs milliers d'années à se constituer.  Les panneaux qui jalonnent la petite promenade aménagée sur 3 km  ne nous font d'ailleurs pas miroiter l'impossible : les collectivités tentent de réhabiliter le site, mais sans bien savoir ce qui va en résulter. Une remise en eau a été effectuée, mais elle crée un écosystème différent du milieu d'origine. Dans le meilleur des cas, avec un rythme de croissance d'un millimètre par an, nous ne verrons une tourbière digne de ce nom que dans un bon millier d'années.

P1160417_2

C'est actuellement une grande zone herbeuse, très sèche en surface, longeant le petit étang qui masque les déchirures des pelleteuses.

P1160431_1

P1160433_2

P1160437

P1160457

L'oeuvre d'art placée là cet été (1) me paraît du coup tout-à-fait à sa place : voici un pont qui ne mène nulle part si ce n'est, brutalement, à son point de départ. Ou bien un serpent qui se mord la queue ...

P1160460

P1160440

P1160446

 

pont_1

Pour de patients observateurs, comme Christian, capable de passer une journée entière à suivre la naissance d'une libellule, la découverte de la drosera reste possible : il en donne la preuve. Simple promeneur, je me contenterai aujourd'hui de la vue sur le Sancy.

P1160459

pano_tourbi_re

P1160428_3


(1) - " Back Flip Bridge" par Tanya Preminger, artiste plasticienne israélienne.


Posté par andredo à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 septembre 2009

Les marmottes

marmotte_2007

Les marmottes sont bien présentes dans le massif du Sancy, mais en général on ne les aperçoit que furtivement, et moi, assez myope et un peu lent au au déclenchement, je n'avais pu en obtenir que cette pauvre photo.

Et puis, Nono est arrivé !

Ce randonneur aguerri a pu les observer et a publié de belles  photos sur son blog (1). Immédiatement, j'ai voulu aller sur place et, tellement impatient, j'ai mal lu son texte et me suis précipité au puy de Paillaret que j'avais cru reconnaître : petite déception, car même si j'ai vu trois grosses marmottes, elles étaient bien trop sauvages pour rester à la portée de mon objectif. Je me suis consolé avec les libellules et les grenouilles.

paillaret_pierres

P1000237

paillaret_4

Le lendemain, j'étais au bon endroit, mais au-dessus de moi, un couple avec un chien cherchait son chemin dans les pierres et parlait fort. J'ai pensé que ce serait encore raté, mais heureusement, ils sont partis à gauche. Ouf, les marmottes sont sur la droite.

P1000295

Ici, la colonie paraît importante, et les marmottes peu farouches. J'ai passé deux heures près d'elles, sans qu'elles se préoccupent beaucoup de ma présence. Elles ne s'éloignaient, sans précipitation, que lorsque je m'approchais trop, à quelques mètres.  Elles se prélassaient au soleil, couraient dans les rochers, ou grattaient dans le pré à la recherche de nourriture. Elles ne se sont cachées que lorsqu'un hélicoptère nous a bruyamment survolés. Plus tard, quelques-unes, aux aguets, se sont mises brusquement à siffler en se répondant. Ne voyant rien, j'ai seulement compris  que ce n'était pas moi qui les inquiétait, car les sentinelles me tournaient le dos. Puis un renard est passé, longeant le bord supérieur du pierrier, et l'alerte a pris fin.

P1170051_1

.

P1000271_1

.

P1000461_1

0

P1000273

o

P1000428

o

P1000277_2

y

P1000284

y

P1000455

y

P1000306

t

P1000311

z

P1000316

z

P1000329

z

P1000335

z

P1000342

z

P1000349

z

P1000351

z

P1000352_1

z

P1000363

z

P1000426

z

P1000366_1

z

P1000367

z

P1000375

zz

P1000423

z

P1000355_1

z

Allez, je vois bien que  maintenant je ne vous intéresse plus, je vous laisse, jolies marmottes !

 

P1000354

P1000422

P1000361

P1000281_1

P1000288

C'était un moment magnifique, empli d'émotion. Merci, Nono, merci !


Voir aussi : Le réveil des marmottes

1- Malheureusement, ce blog n'existe plus (6/4/2013).

 


PS :  l'oiseau qui vit sur ces rochers pourrait être le pipit spioncelle :

P1000438

l
l
v

Num_riser0002

(Guide Nathan " Reconnaître les oiseaux sans peine ")

 


 

 

Posté par andredo à 21:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

03 septembre 2009

Le tour de la vallée de Chaudefour

Guide  Chamina  "Massif du Sancy et Artense", n° 13

chaudefour

Le point de départ est à Chambon-des-Neiges, tout au bout de la station, "aux cinq cents diables", comme dirait le patron de l'auberge située à cet endroit et ainsi nommée.

En face, les orgues basaltiques sont, dans le pré en contrebas, ornées actuellement d'un napperon de dentelle (1).

P1160880

 

dentelle

Le parcours, prévu en cinq heures, est balisé en vert. Il faut environ une heure à travers bois pour rejoindre la vallée de Chaudefour, et admirer la Dent de la Rancune et la Crête de Coq.

vall_e_de_chaudefour1

 

P1160891

vall_e_de_chaudefour2

 

P1160892

Tournant le dos à ces rochers, nous  traversons le ruisseau ; ensuite le sentier monte en lacets, en partie à travers des éboulis, sur le versant sud. Il offre alternativement des points de vue vers l'est jusqu'au puy de Dôme, et à l'ouest sur les crêtes du Sancy.

P1160911

mont_e_1

Encore une heure de marche depuis le fond de la vallée, et nous atteignons les pâturages d'altitude. Le puy de la Perdrix et le puy Ferrand sont en vue.

fin_des__boulis

 

vall_e_de_chaudefour4

 

P1160924
Super-Besse et le lac des Hermines

 

P1160921
Le téléphérique du puy de la Perdrix a été récemment rénové

 

P1040041

Entre le puy de la Perdrix et le puy de Sancy, la vue porte tant sur la Fontaine Salée, à l'ouest, que sur la vallée de Chaudefour, à l'est, à condition de ne pas être dans les nuages.

vall_e_de_chaudefour3

P1160944_1
Ce sentier en contrebas, c'est le GR 4

P1160932_1
Les moutons sont en bas, à gauche

P1160935
Les voici, agrandis

 

Nous abordons le puy de Sancy par la face sud ; cet endroit est souvent venté.

sancy_1

Cette partie du sentier, très élargie et enfoncée par endroits, suite au passage de nombreux randonneurs,
fait l'objet de travaux depuis le début septembre 2009  (2) 

Le 10 septembre 2011, l'amélioration est à peine visible 

 

La grimpette pour atteindre le sommet n'étant pas prévue au programme, nous virons à droite pour rejoindre les crêtes qui dominent d'un côté le Mont-Dore, et de l'autre la vallée de Chaudefour.

P1160949

 

P1160946

P1160965_1

 

P1160950

C'est un petit jeu de montagnes russes : il faut enchaîner trois puys, avant d'entamer la longue descente (raide au début) qui ramène au point de départ.

P1160953
Voilà le dernier, je crois

 

P1160966
et voici la descente

Il est possible, avec un peu de chance car il est rare, de repérer le lis martagon ; sa cueillette est interdite. D'ailleurs, ici toute cueillette est interdite, de même que sont interdits les chiens ou les VTT, car c'est une réserve naturelle (3) .

P1110703

 ***
Voir aussi : Le fond de la vallée de Chaudefour 


 

  P1160972               Num_riser0001              P1160964

(1) Horizons 2009        (2) "La Montagne" du 2 septembre 2009       (3) Panneau du Conseil Général

 


 

 

Posté par andredo à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 août 2009

Le roc de Courlande

pano_courlande_avec_croix

Proche de la petite station de ski de Chastreix-Sancy, le roc de Courlande se dresse, haut de près de 1 500 mètres. Un parking est aménagé à droite de la route, et, dispersées dans l'herbe, trois tables avec bancs forment une aire de pique-nique en plein soleil, permettant de profiter de la vue panoramique.

P1160529

croix_courlande

Les différents symboles religieux sont dus au curé de Chastreix qui, ayant visité dans l'Isère Notre-Dame de la Salette où la Vierge apparut à deux jeunes bergers, s'empressa de transposer le site dans sa région. On remarque donc, sur le parcours menant au sommet orné d'une croix, la reproduction de trois statues qui, à La Salette, commémorent l'apparition.

P1160486

P1160493

P1160498
On penserait plutôt à un empereur romain, mais c'est bien la Vierge

La station de Chastreix-Sancy est au pied du pic ; les monts du Sancy sont tout proches.

P1160512

sancy_courlande

P1160527

P1160507

P1160519

Le lieu est connu des géologues pour son gisement de belles pierres :

Capture_plein__cran_17082009_111424
( Micromineral Market)

Actuellement on y trouve aussi ... un terrain de rugby !

P1160540

P1160530

Il a fallu le protéger des vaches, qui mangeaient ses bandes blanches en toile.

P1160536
Allez, dépêche-toi,  au stade on va se régaler !


Posté par andredo à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 août 2009

Les bulles du bois de Chaux

P1160168

Un peu avant d'arriver au bourg d' Egliseneuve d'Entraigues, en venant de Besse, il faut suivre à gauche la direction indiquée par la pancarte "lac et cascade d'Entraigues". Le parking est près du lac (c'est un petit étang).

 

cascade_pano_vertical

On accède, à pied, à la cascade toute proche. Elle a deux étages : il est possible de descendre (avec précaution) au niveau intermédiaire, pour mieux admirer l'ensemble.

P1160195

Le titre de l'oeuvre évoque les grondements des marmites de géants. Mais ici, les eaux ne sont pas déchaînées : aucune fureur, tout est élégance, douceur et légèreté.

P1160154

 

P1160152

C'est un site enchanté, avec des bulles bien plus grosses que celles que l'on s'exerçait, enfant,  à faire avec du savon, ou du chewing-gum. Elles restent sages et n'éclatent pas, mais rien n'empêche d'imaginer qu'elles s'élèvent très haut, scintillantes, pour rencontrer les nuages.

P1160155

 

P1160156

A la tombée de la nuit, paraît-il, des fées viennent se baigner au pied de la cascade, et leur souffle fait voguer doucement les bulles qui s'éclairent comme par magie.

P1160159

P1160160

 

P1160192

P1160193

 

Lorsque viendra l'automne, elles partiront.


 

 

Posté par andredo à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 août 2009

Le bloc soviétique en péril

42072373

Ce matin à Saint-Diéry, le vent évacue rapidement l'écharpe blanche laissée à la traîne par le dernier orage.

Dans ce village, il y a des hauts et des bas.

P1160148_1

Il y a aussi des anciens et des modernes, des pro et des anti ...

P1160134
Et toi, tu es pour ou tu es contre ?

P1160142

P1160137

Voici donc l'objet du litige : la tour Sharp (représentative de l'architecture socialiste à Berlin Est), sortie de l'Alexander Platz, pour être reconstruite dans le pré de Plagis, auprès des vaches.

P1160144_1

Sharp_avec_vaches

Les anti n'y sont pas allés de main morte : ils ont lacéré tout ce qui se trouvait à leur portée, et le bâtiment rafistolé laisse voir sa maigre ossature.

P1160139

P1160143

Dans leur fureur destructrice, bravant les interdits, ils n'ont pas hésité à déranger les paisibles vaches rouges, au risque de faire tourner le lait du Saint-Nectaire !

P1160146

Cependant, j'ai appris dernièrement que l'artiste n'avait pas installé la toile du rez-de-chaussée, ce qui réduit sensiblement, du moins en superficie, la portée de l'outrage.

Au fait, sur l' "Alex" (comme disent les Berlinois), cet immeuble n'est sans doute pas le plus remarquable, et la tour de télévision, haute de 365 mètres, domine tout. S'il s'agit de meubler la prairie, il me paraît possible de faire bien mieux.

Capture_plein__cran_23072009_181533
(Photo Google Maps)

 

42074226

Ach so, das ist eine schöne Turm ! Nein ?

 


 

 

 

Posté par andredo à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juillet 2009

La Fontaine Salée

  Guide  Chamina  "Massif du Sancy et Artense", n° 4

La randonnée est balisée en vert au départ de Picherande. Avec ses 21 kilomètres, et un dénivelé de plus de 500 mètres, elle peut paraître un peu longue, nécessitant six bonnes heures de marche. Personnellement, je commence à Chareire, et au retour j'évite le bois de Gayme et Picherande, en traversant les prés, gagnant ainsi quatre kilomètres. Le moment venu, durant le parcours, je vous proposerai un raccourci plus judicieux.

La Fontaine Salée est une vallée d'origine glaciaire, formée en auge au sud du Sancy.

P1160239
(Cliquer pour agrandir)

Le parcours jusqu'à la vallée est en grande partie boisé, sur un chemin parfois caillouteux, avec quelques passages boueux. La montée n'est pas difficile.

fontaine_sal_e_b

Première vision, au sortir du bois

fontaine_sal_e_c_1
Un peu plus haut

fontaine_sal_e_d
Encore plus haut

Au sommet de la Montagne Haute, c'est le moment  de choisir un endroit ombragé pour déballer le pique-nique.

P1160260_1

P1160258

P1160264

Lorsque nous repartons, le puy Gros en face fait mine de dégager un panache de vapeur.

P1160263_1

Dans les zones non broutées, les fleurs abondent : grande gentiane, gentiane de Koch, oeillets, pensées, bruyère, arnica ...

plantes

P1030140

veratre_blanc_2
Le veratre blanc, plante toxique (1) à ne pas confondre avec la grande gentiane

A 1600 mètres, avant d'aborder la descente, l'amas de rochers me fait penser aux Moaïs de l'île de Pâques.

moa_

Les grandes étendues herbeuses sont maintenant coupées par des ruisseaux autour desquels une végétation spécifique  se développe. Il nous est arrivé, également, d'observer des sangsues dans l'eau claire (pas cette fois-ci).

P1160290_1

P1160302_1

P1160299

 

P1160304_1
La linaigrette

P1160284
Une plante carnivore protégée : la grassette
(les insectes sont retenus par les feuilles poilues)

P1030122

Et la drosera, que j'ai enfin trouvée, le 31 juillet 2011

P1030124

P1030125

 

Nous longerons bientôt le puy de Paillaret ; nous sommes sur la bonne route, semble-t-il.

P1160306

Paillaret_b

Là, divine surprise, nous voyons, dans les éboulis, un troupeau de mouflons qui, nous dit-on, comporte une quarantaine de têtes.

P1160322

Bien sûr, ils sont assez loin, mais sur cette photo on en dénombre une vingtaine. J'ai agrandi la partie supérieure, où se trouvent deux beaux mâles et une femelle :

P1160322_1

A ce propos, vous avez peut-être eu connaissance de la situation de Bibi, pauvre mouflon menacé d'être abattu. Voici les dernières nouvelles, assez rassurantes après l'intervention, notamment, de Brigitte Bardot :

Num_riser0001
(Journal "INFO" n° 1252 du 27 juillet 2009)

La descente jusqu'au col de la Geneste est rapide (elle fait mal aux genoux). Un peu plus loin, c'est le lac Chauvet :

P1160347

Nous retournant, nous envions le parapentiste, qui bénéficie d'une situation privilégiée pour l'observation des mouflons.

P1160357

La route que nous suivons sur un kilomètre est bordée de plantes fleuries : le rose des épilobes et des oeillets, le blanc des achillées ...

P1160358

P1160360_1
L'épilobe en épi

Nous traversons ensuite un petit bois qui longe la route en surplomb :

P1160362

Au bout, alors que la route amorce un virage en épingle, notre chemin bifurque à gauche, près d'un abreuvoir creusé dans un tronc d'arbre. C'est là qu'il est possible de prendre le raccourci.

P1160363_1

Il suffit de continuer en bord de route dans le virage, et de prendre, à gauche, le large chemin qui, en 3/4 d'heure, conduit en pente douce à Chareire.

P1160479

P1160467

plan

(En rouge, le raccourci ; en jaune, mon trajet ; en bleu le départ depuis Chareire)

Quant à moi, je poursuis mon chemin bordant les pâturages. De très belles vaches, encadrant un taureau de stature imposante, acceptent de prendre la pose.

P1160372

P1160375

 

P1160380

P1160381

 


(1) - C'est un purgatif puissant, qu'il ne faut pas administrer " aux maniaques ", car cela peut " augmenter leurs accès de fureur ; peut-être convient-il mieux aux apoplectiques & aux ladres, même aux galeux qui sont robustes, mais jamais aux valétudinaires ni aux femmes."

Jacques Christophe Valmont de Bomare, Dictionnaire raisonné universel d'histoire naturelle (4e édition), 1791.


(Complété le 31 juillet 2011)

 

Posté par andredo à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 juillet 2009

Le diamant de Sancy

Le_Sancy_1

Rien à voir avec le puy de Sancy : c'est un gros diamant rapporté d'Inde en 1570 par le sieur de Sancy, simple homonyme et nullement auvergnat. Après une vie aventureuse - vendu au roi d'Angleterre, revenu en France, volé à la Révolution, réapparu en Russie - ce joyau termine maintenant sa carrière au musée du Louvre (1). Et pourtant ...

Nous rejoignons Murol.

P1160017

Nous montons au sommet du Tartaret, et là ...

P1160018

P1160030

P1160029

P1160026

Mais oui, c'est bien lui, avec le lac Chambon à ses pieds et plus loin, justement, le Sancy !

P1160023

C'est l'oeuvre d'une artiste bulgare, Maja Spasova :

P1160027

Malgré son allure étincelante, il n'était pas au meilleur de sa forme lors de ma visite : conçu pour émettre des sons, il avait déjà perdu sa voix.

P1160021

P1160032

***

PS : Les rencontres Art Nature "Horizons" comportent onze oeuvres. Je ne les ai pas toutes vues, mais je vous annonce deux nouveaux épisodes, à paraître prochainement :

- Le bloc soviétique en péril (à Saint-Diéry)

- Les bulles du bois de Chaux .

Imaginez ma fierté : Maja Spasova (lisez son commentaire) a apprécié mes photos ! 


1- Le Beau Sancy (plus petit) n'est pas mal non plus :

Top-006
(La Montagne du 18 mai 2012)


 

Posté par andredo à 08:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juillet 2009

Cent assaillants au dolmen de Saillant

P1160074

Garé dans le village de Saillant, près de la jolie cascade, je retourne dans ce pré où le dolmen à moitié enfoui garde son mystère.

P1080786

P1080789

Cet été, un artiste l'a encadré de toute une armée de piquets d'acacia. Les habitants de la contrée ont bien voulu se mobiliser pour collecter les chutes de laine qui habillent ces sentinelles.

Horizons_Murol_Saillant

P1160055_1

Les pierres brutes habituées à la solitude, déjà dominées par un bosquet envahissant, ne m'ont pas semblé très satisfaites de ce nouvel arrivage de bois.

P1160053

J'avais pensé à des drapeaux de prières bouddhistes, aux vêtements colorés des Andes ... Non, la symbolique a été mûrement étudiée, et l'auteur - conscient sans doute qu'elle n'apparaîtra pas clairement au néophyte - prend la peine de l'expliquer patiemment. Je vous la laisse découvrir :

P1160035
(Horizons- Rencontres Arts Nature 2009)

P1160060

P1160064

P1160062

 


 

Posté par andredo à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,