06 mars 2009

Jardin zen (3)

Plantations

P1130852

Voici le massif de graminées, accrochez-vous, je vais tenter d'indiquer leurs noms, sous réserve d'erreur, bien entendu.

Au premier plan, de gauche à droite : carex oshimensis evergold, festuca glauca (fétuque bleue), luzula nivea lucius, acorus ogon, festuca glauca.

Puis, à peine visible derrière la première fétuque bleue, se trouve celle qui devrait devenir la plus grande : schizachyrium scoparium, appelée aussi andropogon scoparius. Au milieu, stipa tenuifolia plus connue sous le doux nom de cheveux d'ange. A droite en rouge, carex buchananii.

Au fond, un peu caché par les cheveux d'ange, un miscanthus sinensis zebrinus. Ouf !

Les plants sont sans doute trop rapprochés, mais je n'ai pas pu résister à l'envie de produire un effet immédiat.

P1130854

Le gazon n'existe pas dans les jardins japonais, mais, voulant faire plaisir à mon épouse, je lui ai offert cette pelouse géométrique, qui l'a laissée sans voix (peut-être s'interroge-t-elle sur mon état mental) :

P1130872

Ce sont de petits blocs de sagine (sagina subulata). De l'autre côté de l'allée, le massif aromatique - composé de thym, serpolet, sarriette, romarin, armoise naine et santoline -  prend forme :

P1130851

Ces piquets droits devraient, si tout va bien, finir par ressembler à des cerisiers nains. Des bruyères actuellement en fleurs éclairent la bordure :

P1130864

Le tronc du pêcher, protégé avec du blanc arboricole, profite de la floraison des perce-neige, repiqués en vert tout autour :

P1130813

Solitaire dans les galets, voici un pin (picea abies tompa) que j'espère conserver sous une forme réduite rappelant un bonsaï :

P1130815_1

J'ai aussi planté un genévrier, des azalées, des rosiers, une euphorbe, des pensées ...

P1130858

Et l'érable pourpre (acer palmatum atropurpureum) est maintenant à sa place. Mais sans ses feuilles, il reste discret :

P1130860

***

Bientôt, au printemps, ce sera l'inauguration, avec la mise en place des éléments décoratifs.

P1130692

P1130879
Non, tu n'as pas le droit de t'installer sur un fauteuil, ta place est au jardin !


Posté par andredo à 15:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


03 février 2009

Jardin zen (2)

L'île

Avec de la terre amoureusement moulée à la main, des pierres minutieusement choisies, un patchwork de mousses délicatement  plaquées, mon île est née, et me donne envie de chanter !

jardin_zen1
Sous tous les angles

Une île, entre le ciel et l'eau
Une île sans hommes ni bateaux
Inculte, un peu comme une insulte
Sauvage, sans espoir de voyage
Une île, une île, entre le ciel et l'eau
(1)

P1130711

Une île
Une île au large de l'amour
Posée sur l'autel de la mer
Satin couché sur le velours
Une île
Chaude comme la tendresse
Espérante comme un désert
Qu'un nuage de pluie caresse
(2)

C'est bien là le problème, cette pluie qui perturbe mes travaux, au moment où, trépignant d'impatience, je voudrais mettre en forme mes idées !

P1130594

Et après la caresse du poète, la voici  maintenant qui s'endort sous un drap blanc... L'entreprise a mis son ouvrier au chômage.

P1130718

P1130715


(1) "Une île",  de Serge Lama

(2) "Une île",  de Jacques Brel


Posté par andredo à 09:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 janvier 2009

Autour de Saint-Ours


Guide
Chamina  "Chaîne des Puys"
N° 20  : Saint-Ours-les-Roches

Par chance, alors que la balade de trois heures comporte beaucoup de route, une mince couche de neige embellit aujourd'hui le goudron.

Nous allons traverser cinq hameaux, où  le petit patrimoine abonde : fontaines, abreuvoirs, fours à pain...

P1130642
Fontaine à Villelongue

P1130641

P1130636

A La Gravière, l'abreuvoir est surmonté d'une Marianne. Derrière, le four à pain est extérieurement assez délabré, mais semble avoir fonctionné récemment.

four

Quelques Aubrac aux doux yeux maquillés profitent du soleil généreux et de l'herbe rare ; les poules ne sont pas visibles, mais elles continuent à pondre malgré le froid.

P1130598

P1130606

 

Un vieux tracteur a rendu l'âme au bord de la route, tandis qu'une batteuse qui me rappelle mon enfance dort dans un hangar.

P1130609

P1130627

Plus moderne, cette étrange cafetière trône au coeur d'un village :

P1130619

Les habitants ne manquent pas d'idées en matière de décoration :

P1130616

P1130617

P1130618

P1130620

 
Comme d'habitude, chaque carrefour a sa croix, parfois un peu cachée par les branchages.

P1130595 P1130613
la croix Caquet                            Le Vauriat

P1130604
Le Bouchet

P1130624
La Gravière

La chaîne des puys est toute proche, et après Villelongue la vue s'étend à l'ouest jusqu'au massif du Sancy. L'autoroute récente a su rester relativement discrète dans le paysage.

P1130622

P1130621
Le puy de Louchadière

P1130628
J'ai comme l'impression que des marcheurs nous ont précédés

P1130631
Sous l'autoroute

P1130645
Le puy de Côme se met en avant mais ne peut masquer totalement le puy de Dôme

P1130646
L'autoroute et le viaduc de Pontgibaud

P1130648
Petit pont sur le ruisseau de Villelongue

  

Posté par andredo à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2009

Jardin zen (1)

La révélation

L'idée m'est venue un jour, alors que je regardais ma pelouse malingre, envahie par les mousses, chardons et diverses mauvaises herbes : il me fallait établir là un jardin d'inspiration orientale ; tout ce que j'avais fait jusqu'à présent m'y conduisait, c'était une évidence.

Dernièrement, j'avais vu des photos de jardins secs japonais, d'une beauté très épurée. Ce sont peut-être ces images qui ont provoqué le déclic.

Daitokuji_Zuihoin_Zuihotei_M1827

ryogenin

Kyoto_Ryoan_Ji_MG_4512
(source : Wikimedia commons)

La mince couche de neige qui recouvrait le terrain gelé m'offrait la possibilité de dessiner le projet qui, à mes yeux, s'adaptait parfaitement.

Stitched_001

Encadrant la future entrée, un cryptomeria japonica à gauche, et un lilas à petites feuilles à droite. Au centre, un pêcher qui, miné par la cloque, est resté chétif. Au fond, un petit massif de bambous. Le terrain est bordé à droite par une haie d'arbustes qui se sont diversement développés.

De plus, je dispose déjà de végétaux prêts à m'aider :

- de l'osier et des bambous pour réaliser de petites haies,

P1130525  P1130526

-des plants de lonicera nitida, et une santoline ébouriffée, qui ne demandent qu'à être déplacés.

P1130520  P1130527

Je possède aussi un magnifique bateau de pierre bien ventru. Il ne sert aujourd'hui qu'à consolider un talus, alors qu'il est prêt à voguer, chargé de trésors, avec à son bord les sept divinités de la Fortune.

P1130523

IMGQ14517
source photo
                                                                                                 

Elles m'apporteraient longévité, chance, popularité, candeur, magnanimité, dignité et gentillesse (à supposer, bien sûr, que je manque de tout cela).

les_sept_dieux_de_la_fortune
(image copiée ICI)

Hélas, je crois la nef trop grosse pour s'intégrer harmonieusement à mon paysage.

Sur le papier, l'ensemble est à mon goût :

Num_riser0002

Et alors que je prends plaisir à sculpter les allées dans la terre gelée, je constate que sur le terrain, tout concorde  :

P1130535_1

Il me faudrait maintenant bêcher les plates-bandes, mais je dois attendre le dégel. Je vais d'abord rechercher des pierres pour l'île, et des pavés pour les bordures.


Posté par andredo à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 décembre 2008

Le puy de la Vache, encore

pano_carriere

J'ai déjà montré des photos de la balade,  ici,  et puis , mais je ne m'en lasse pas, voyez plutôt.

P1130271
Vue en direction du puy de Dôme, au sommet du puy de la Vache

P1130267

P1130275
Prochaine étape : le puy de Lassolas

P1130281
Dans la montée du puy de Lassolas, un regard sur la face cachée du puy de la Vache

P1130296

lassolas_bis
Le puy de Lassolas

P1130290
Face au soleil

P1130295
Par endroits, le sentier est ombragé

lassolas_vache
Dans la descente, panoramique sur les puys jumeaux

P1080566_1
Formation des volcans
(cliquer pour agrandir)

P1080560_1


Posté par andredo à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


01 décembre 2008

Visite de chantier

NHE_maquette_vue_ext_C3_A9rieure_nuit
(source : Clermont-mutations)

Magie de l'image : bientôt, à Clermont, le soleil ira se coucher plein nord, afin que ses lueurs mettent en valeur le nouvel hôpital d'Estaing.

En attendant, ce sont les graffeurs qui illuminent les lieux, à leur manière.

pr_s_de_la_gare_1_1

P1130251.

P1130259

Keymi s'est opportunément installé à l'entrée, tout près de l'élégant auvent.

P1130261

En chemin, il s'est arrêté au salon de coiffure :

besoin_d_une_coupe

P1130248_1
Personnellement, je ne m'y risquerais pas !

Une population étrange occupe les abords du chantier. Que font ces pirates, hilares autant que patibulaires, si loin des Caraïbes ? Nul ne songe à les déloger, hormis les pelleteuses qui progressent inexorablement.

P1130254_1

P1130254

P1130255

P1130256

Changement de couleur, avec ces portraits soignés  :

P1130257

P1130258

Sont-ce là Ema, Iggy et Resh ?

P1130257_1
Mais qui a peint les personnages ? Et que signifie le message ?
Je cale, aidez-moi !

P1130083


Posté par andredo à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 novembre 2008

Profusion de croix à Avèze

Guide Chamina  "Massif du Sancy et Artense", n° 38

Avez-vous vu ma collection de croix, dans les albums photos ?  Autour d' Avèze, j'ai trouvé de quoi l'enrichir,  car elles sont nombreuses et variées.

D'abord une grande croix sur la place de l'Église, une petite croix vingt mètres plus loin, et dès la sortie du village, celle-ci :

P1130180
Allez vous deux, debout, la balade ne fait que commencer !

La descente vers le ruisseau de Plantades est assez raide, la montée sur l'autre versant l'est tout autant.

P1130182

Une croix solitaire, plantée au bord d'un chemin creux entre bois et prés, se présente :

croix_plantades_3

Le hameau des Plantades se doit d'avoir sa croix, bien brillante :

P1130188

Ardot a aussi sa croix mais - Dieu me pardonne - je ne l'ai pas trouvée assez belle pour la prendre en photo. C'est une source joliment décorée qui a attiré mon attention :

P1130192
La Fonfreda

A Cheminade,  nous avons rencontré un paysan maussade sur son tracteur, des chiens de ferme hargneux, et un troupeau de vaches apeurées. Ce passage un peu agité ne m'a pas permis de repérer une croix. Mais un peu plus loin, hors circuit en direction de Tauves, se trouve celle-ci,  encore ancrée solidement à son socle de pierre, malgré son air penché :

croix_pr_s_de_Tauves

Et aussi, en sens inverse, au village de Granges, celle-là, plus riche, devant le château ruiné :

croix_granges

Arrivés sur le plateau, nous découvrons le massif du Sancy :

P1130193

Nous atteignons un carrefour, marqué bien sûr par une croix :

P1130202

P1130200

P1130203

Le chemin qui conduit à Flessanges est bordé d'une splendide rangée de hêtres aux gros tronc noueux.

tronc_noueux

Dans le hameau, la croix a été peinte :

P1130210

P1130211

Et nous sommes de retour à Avèze au bout de deux heures trente environ.

cloche


Posté par andredo à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 octobre 2008

Balade rurbaine à Royat

Guide Chamina  "Autour de Clermont-Ferrand Riom Issoire"

N° 6  : le chemin des écoliers

Je choisis de garer la voiture près du complexe sportif, et là, ça flashe immédiatement !

P1130084

 

P1130085

Surprise : la piste de skate taggée à l'extrême côtoie des jardins opulents, garnis de cabanes construites de bric et de broc, à l'ancienne, sans la moindre trace de bombe fluo. En face, les bâtiments sportifs sont eux-mêmes immaculés.

P1130091

 

P1130107

jardins

P1130092

 

A deux pas, c'est la vallée de la Tiretaine, bordée par une forêt humide.

 

rivi_re

 

P1130098

P1130099

Le sentier atteint l'arboretum, où des essences d'origine américaine ont été plantées entre 1930 et 1950 : érable à sucre, sapin du Colorado, douglas, chêne rouge d'Amérique ...

    P1130128    sapin_1                            
sapin du Colorado                                                     douglas                            
          

Par une montée assez forte, le chemin qui suit un moment le parcours de santé, rejoint le golf de Charade.


P1130131
Seulement si je veux !

P1130124 P1130129
A mon âge, il n'en est pas question !

charade_014_modifi__1
ça non plus !

P1130133

 

charade_golf
Le golf, ce serait plus chic, mais je ne suis pas tenté

P1130139

 

Dans la descente, un petit détour permet de rejoindre le rocher du Salut, qui offre une belle vue sur l'agglomération.

charade_007

 

charade_006_modifi__1

La ville n'est pas loin.

P1130141

Le monument aux morts de Royat, oeuvre du sculpteur Raoul Mabru, échappe à l'uniformité de la production en série :

P1130145

P1130146

 

P1130143

Plus bas, une vue sur l'église fortifiée :

 

P1130148_1

 

P1130151
Retour au point de départ

 


 

 

Posté par andredo à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 octobre 2008

L'étang de Marchaud

  Guide Chamina « Monts du Livradois-Forez », n° 51 

Au sud-est d'Issoire, la route monte progressivement, par Le Vernet-La Varenne et Saint-Germain-L'Herm, jusqu'à 1000 m d'altitude. Nous arrivons à Saint-Bonnet-le-Bourg, petit village aux maisons fleuries et bien entretenues.

P1120345

P1120343
Ici , c'était chez Monier, forgeron en tous genres
P1120343_1

P1120289_1
Après avoir traversé le village, nous pénétrons dans la forêt

Au mois d'août, des champignons commencent à sortir.

P1120295

collage1

Le sentier quitte la forêt, et l'étang apparaît.

P1120302

C'est un endroit paisible où on a envie de s'attarder. Dans l'herbe sur les berges, des gens se sont installés pour pique-niquer, se reposer ou pêcher (des cartes de pêche sont délivrées à la journée par le propriétaire).

_tang_de_marchaud_bis

marchaud

P1120310

P1120316

collage3

Plus loin, ce sont surtout des prés, ponctués de quelques hameaux : Losfonds, Le Montel, la Rouveyre, La Grange.

vache_aux_chardons

collage4

P1120339

Nous rejoignons le point de départ au bout de trois heures environ. La balade, de 10 Km, est très facile : les chemins sont larges, le dénivelé est faible (100 m).


Posté par andredo à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 septembre 2008

Châteauneuf-les-Bains

Dans la série "Au fil de la Sioule", continuant vers le nord après Queuille, j'aborde maintenant à Châteauneuf-les-Bains : une  rue dans la vallée, rive gauche, ponctuée d'une série de petits hameaux des deux côtés de la rivière.

Le garçon de café traverse sans arrêt la rue, de la belle terrasse de l'hôtel du Château jusqu'au balcon sur la Sioule, sans doute pour surveiller le passage des truites, qu'il ne faut pas confondre avec les jeunes saumons. Plus loin, s'affairant au milieu de ses palettes devant la petite usine d'embouteillage, l'autochtone est un grand Noir bien baraqué. Quelques touristes - voire curistes, mais y en a-t-il vraiment ? - passent, nonchalants.

P1120249
La truitelle et le tacon
Pour info, la taille minimale des captures de truites est ici de 28 cm

Au bout de la rue, près d'un pont donnant accès à un camping, un circuit de découverte m'est proposé : je vais donc le tester, et vous informer comme dans les magazines, avec points forts, points faibles, et  même les "incontournables", mais oui !

  • Le point fort : le panneau.

P1120223

 

 

Il est précis, il met  l'accent sur les choses à voir :  c'est bien utile lorsque l'office de tourisme est fermé, et il m' a donné envie de suivre le parcours (j'espère que vous arrivez à le lire - n'oubliez pas que vous pouvez agrandir en cliquant sur l'image).

P1120226

  • Le point faible : les panoramas de la grande boucle.

Le parcours est si peu fréquenté que l'habitant que je rencontre croit que je sors du camping et se préoccupe de me remettre dans le droit chemin. Non, je suis un simple promeneur, qui sera bientôt un peu déçu. On pardonne à ce circuit d'être en grande partie sur du goudron, et d'être mal balisé. Mais il nous fait miroiter des panoramas qui dans la réalité sont bien ternes.

Le premier est censé nous offrir une vue sur la presqu'île de Saint-Cyr, ce joli méandre à la sortie du village :

chateauneuf_google

 

Voici ce que nous propose le croquis, et ce que l'on voit en réalité :

pano_et_plan

Désolé, mais la Sioule n'est pas du tout visible, pas plus que la presqu'île, et oser représenter l'église Saint-Cirgues comme un petit édifice sur un promontoire, alors que c'est une ruine enfouie dans les ronces, me semble relever d'une évidente mauvaise foi !

Mais, optimiste, je me dis que la végétation s'est épaissie, c'est tout, et je vais un peu plus haut, jusqu'à la Croix Rouge, et là ça commence très bien, puisqu'elle n'a même pas été repeinte en bleu :

P1120233

Mais pour le panorama, il n'y a encore une fois pas grand-chose à distinguer dans la verdure, alors que pourtant je fais l'effort de me hisser sur le socle étroit de la croix :

pano_croix_rouge

Pour être tout-à-fait honnête, je dois dire qu'en redescendant j'ai aperçu la Sioule :

P1120237
Si, si, c'est ce petit reflet bleu au centre de la photo !

Mais un troisième point de vue m'attend, et là je comprends que c'est un sadique qui a conçu le parcours. Voici ce qu'on me propose :

P1120238

Mais ai-je la berlue ? Le château a complètement disparu, et l'église, tout juste discernable, est orientée différemment :

 

P1120240

C'est qu'ici je suis à Gobiat, alors que le dessin me montre la vue que j'aurais depuis La Montjie, sur l'autre rive. En somme, on me dit que je suis bien bête d'avoir suivi le circuit proposé, alors que de l'autre côté, c'était tellement plus intéressant !

Malgré tout, la fin de la boucle est très plaisante : un chemin ombragé redescend vers les maisons, où j'admire l' atelier d'un cordonnier à l'ancienne, à la simple enseigne "Le Bouif" (qui désigne, en argot, le cordonnier).

P1120241

Et c'est par un charmant petit pont de pierre, de fer et de bois, que je rejoins la rue principale.

P1120242

P1120244

P1120245

P1120248

  • Les "incontournables" !

D'abord il faut monter au pic Alibert, du nom d'un rhumatisant qui a a fait élever à cet endroit une statue de la Vierge, pour la remercier de l'avoir conduit à Châteauneuf, où enfin des eaux efficaces l'ont guéri. Ici  on voit la Sioule et l'amorce du méandre.

  pano_saint_cyr

P1120258

P1120256

Ensuite, il faut prendre le chemin de l'église Saint-Cirgues - pas pour le monument, dont j'ai déjà dit qu'il n'était que ruines - mais pour le point de vue tout proche.

P1120260
La fameuse église Saint-Cirgues

P1120263
Vue vers le pic Alibert (au centre)

P1120266

 

Dans les environs, dans l'étranglement créé par la rivière, se trouvent aussi le parc et l'établissement thermal.  Bonne promenade, et à vous, chers camarades perclus de rhumatismes, bonne guérison !

P1120259

 


 

Posté par andredo à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,