06 mai 2014

Papillon vole, parfois

Le 20 septembre 2012, une chenille quittait  la pelouse, s'avançant résolument vers la terrasse.

P1100826

C'était un flambé : ce papillon apprécie les cerisiers, et notamment les miens.

63339891
A Nonette, celui-ci était sur du lierre

J'ai perdu la chenille de vue avant de la retrouver, quatre jours plus tard, installée sous forme de chrysalide dans un pot de cactées.

P1010998

P1100175

P1100892

Elle se doutait bien que ces plantes seraient protégées du gel, et qu'elle pourrait ainsi passer l'hiver dans de bonnes conditions. Le 3 novembre, elle n'avait pas beaucoup changé.

P1110641

La période de froid se prolongeant, ce n'est que le 2 mai qu'elle montra des signes d'évolution : l'enveloppe fissurée laissait apparaître les couleurs des ailes.

P1010994

Les fissures ne me semblaient pas de bon augure, et effectivement la situation s'est figée. Le papillon, pourtant formé, paraissait momifié. Le 7 juin, j'ai ouvert l'enveloppe. 

P1020730

P1020734

C'était raté, il ne prendrait jamais son envol. Heureusement, d'autres ont survécu. En ce moment, ils sont quelques-uns à voler au sommet du puy de Marmant. 

P1100082

 

P1100076

 

P1100084

P1100098
Le 14 avril 2014

800px-Iphiclides_podalirius_-_Segelfalter
                                                                                                                          (Wikipedia - Dessin de 
Jacob Hübner, 1800)


 

Posté par andredo à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


07 avril 2014

La saison des amours

P1090976

En ce beau début d'avril, les pêcheurs ne sont pas les seuls à fréquenter le lac Servières.

P1100016

P1090978

Les crapauds sont sortis de leurs trous dans la forêt. Ils ont bravement traversé le chemin d'accès, heureusement peu fréquenté, n'y abandonnant que quelques victimes.

P1090981

 P1090990 

Les voilà maintenant dans l'eau claire, immobiles, non loin de la rive. Ils se sont placés à quelques mètres les uns des autres ; chacun surveille sa zone.

P1090983

Ce sont des mâles qui attendent l'apparition de l'âme sœur. Ils ne sont pas exigeants : ils sont tous prêts à sauter sur le dos de la première venue, et à y rester le temps qu'il faudra.

P1090994

De rares chanceux y sont déjà parvenus : ce dimanche, seules quatre femelles, toutes accompagnées, étaient visibles en faisant le tour du lac.

P1100010

P1100017

Fermement agrippé à la dame, il suffit d'attendre : c'est elle qui déclenchera le processus, en évacuant pendant plusieurs heures un long chapelet de cinq à sept mille œufs.

P1100002

P1100004

IMG_1819

Un mâle trop pressé s'accroche à un couple déjà formé. Il ferait mieux de reprendre son poste, car il n'a aucune chance d'arriver à ses fins.

P1090989

P1090988

Mais rien n'est perdu, car la saison des amours, qui dure plusieurs semaines, ne fait que commencer. Restez attentifs !

P1100007

 

P1090958

Panorama 4-001


 

Posté par andredo à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 avril 2014

Souvenirs de guerre, Berme et Chaméane

pano berme

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, Berme Bas occupe une position dominante, idéale pour observer les mouvements de l'ennemi. Les résistants s'étaient répartis dans plusieurs maisons ; ils avaient créé un tribunal pour juger les collaborateurs (1). A l'arrivée des troupes allemandes, ils avaient fui, et les civils ayant accueilli les "terroristes" furent punis par l'incendie de leur village.

P1090788

Les troupes continuèrent leur progression jusqu'au village de Chaméane, disposant d'un château où les résistants s'étaient retranchés. Le combat fit rage, de la mi-journée jusqu'au soir. Les témoignages sont rares, mais on sait que les résistants repoussèrent plusieurs attaques, et que les survivants parvinrent à évacuer les lieux.

chameane tour et entrée

Les morts ont été comptabilisés : 16 maquisards, 242 soldats SS (chiffre officiel peut-être surestimé), et sûrement quelques victimes collatérales, dont un civil fusillé parce qu'il n'avait pu trouver un abri à temps. 

entrée chameane

L'assaillant enfin victorieux fit exploser le donjon, et incendia le logis non sans l'avoir dépouillé de ses meubles de valeur (2). Peut-être aurait-il agi différemment s'il avait su que le château appartenait à un ressortissant d'un pays allié, un duc italien.

chateauchameane16emesiecle(3)

 

P1090800

P1090822

 
Depuis 1987 et pour de nombreuses années encore, le château est en restauration, grâce à la volonté des nouveaux propriétaires. Juste à côté, l'église Saint-Pierre-aux-Liens, du XIe siècle, n'a pas été touchée.

P1090801

P1090802

église de Chaméane

 

P1090804

P1090807

L'église conserve notamment un tableau peint en 1812 par Jean-Baptiste Collet (un élève de David, l'auteur de l'imposant Sacre de Napoléon), représentant Saint Amable dialoguant avec un ange. 

P1090812

P1090805

 

Le monument commémoratif de la Résistance est en bord de route, non loin d'un petit bois abritant la pierre légendaire du Besset, qui garde son mystère.

monument

 

 

pierre du besset
Un panneau placé près de la pierre mentionne :
" Support de potence... Borne de péage... Ou autre chose encore ?
Sachez toutefois que la légende veut que les moines à forte poigne s'en servent pour échapper au diable ...
Pour en savoir plus demandez donc aux gens d'ici. "
 


1-  Journal La Montagne du 9 septembre 2011 :

La Montagne

2- La passion des châteaux

3- Passé antérieur du canton de Sauxillanges                                 Voir le début : La Valette


 

Posté par andredo à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 mars 2014

Souvenirs de guerre, La Valette

P1090762

La route qui grimpe jusqu'à Saint-Etienne-sur-Usson est charmante, mais sinueuse et très étroite. Dans le creux de la vallée, sur la gauche, on ne peut pas rater cette croix au socle imposant. En revanche, sur la droite, à peine une centaine de mètres plus loin, on peut très bien ne pas remarquer le château ruiné de la Valette, près de la rivière du même nom, blotti au fond de son parc et caché par un double rideau d'arbres.

P1090781

 

ch valette

Le château a connu des jours meilleurs, mais son destin a basculé par un dimanche d'été.

46271179
En 1912 (1)

La capitulation de l'Allemagne était maintenant inéluctable, les actes de résistance et les expéditions punitives se multipliaient. Au matin du 30 juillet 1944, les troupes d'occupation basées à Issoire ont déployé toute leur puissance pour capturer un petit groupe de maquisards, soupçonné de s'être installé au château de la Valette.

P1090764

A l'arrivée des colonnes motorisées, personne n'était au château ; les Allemands l'ont aussitôt incendié. Aux alentours, les gens s'interrogeaient : " Il y avait de la fumée... On ne sait rien sinon qu'on a arrêté Mme Vaissière (ses deux fils ont dû prendre le large), le curé de Saint-Jean-en-Val ..." (2).

P1090765

 

En réalité, c'est dans le bourg de Saint-Jean-en-Val, à la sortie de la messe, que l'arrestation a eu lieu. Les deux frères étaient bien présents. 

P1090747

 

P1090756
Le jugement dernier, sculpté sur la croix de mission de 1894

 P1090750
Eglise du XIe siècle, remaniée aux XIVe et XVe siècles

tête portail
Sur le portail , tête sculptée accueillant les fidèles

Les Vaissière n'étaient pas des résistants, ils cultivaient leurs terres. Ils s'étaient soumis à l'ordre de réquisition des FFI (Forces Françaises de l'Intérieur). Ils ont été déportés : Paul et Joseph sont morts dans les camps, seule leur mère a survécu.

P1090760


Mais l'occupant n'avait pas encore trouvé les résistants (au nombre de 55), alors qu'il avait mobilisé 1800 soldats d'élite. L'opération s'est poursuivie à Berme-Bas, puis à Chaméane.

carte la Valette - Chaméane
(cliquer pour agrandir)

A suivre :        
Berme et Chaméane


Source :  "Mémoires d'un artilleur"
 1- In memoriam 
 2- Qui cherche trouve


 

Posté par andredo à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 mars 2014

Les rochers de Rufino

P11802071

Sur des blocs rocheux dans la pente dominant la rive gauche de la Morge, j’ai découvert les rochers de Rufino.

P10807742

J’y ai vu plusieurs belles femmes élancées, nues, aux formes sensuelles, tandis qu’une autre, couchée en position fœtale, se cachait désespérément le visage …

Et  des têtes humaines, sereines ou hiératiques …

Et, d’une facture moins maîtrisée, des animaux : une colombe de la paix gravant des signes  avec son bec sur un livre ouvert, et une bête étrange qui  porte une carapace, mais paraît dotée aussi de poils et de griffes, décrite comme une grenouille …

Et, à moitié gravés, des messages. L’un est à peine lisible, l’autre est touchant mais assez mièvre : « Accepte-moi pour ce que je suis  Pas pour ce que j’ai  Je t’aime  » …

Et une scène évocatrice, caractérisée par un personnage doté d’un pénis en érection disproportionné. Et c’est là le problème …

Car je n’ai pas jugé utile de cacher cet aspect de l’œuvre, et en représailles l’association qui gravite autour du sculpteur m’a interdit de publier mes photos. Procédant par invectives, procès d'intention et menaces, elle a également tenté de me faire taire, sans grand souci de la liberté d’expression.

L’ensemble de sculptures est présenté officiellement comme un « hommage rendu aux personnes qui souffrent de maladies et de discriminations ». Pour faire bonne mesure, la notion de tolérance (mais oui !) y est ajoutée : tout cela est très honorable. Néanmoins, j’ai personnellement  le plus grand mal à établir le lien entre cet habillage, et la réalité d’une scène à caractère explicitement sexuel, qui vraisemblablement n'est que l'expression des fantasmes du sculpteur.

Mais Alvarez Rufino lui-même n’assume pas et se dit « perturbé » par la simple description de ses créations. Le symbole phallique n’est pourtant pas nouveau, ni tabou. Dans une démarche ambiguë, l’artiste a d’ailleurs posé pour le journal  La Montagne, la main gauche s'appuyant fièrement sur l’objet du litige :

825282

Source : http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/puy-de-dome/riom/2012/09/11/lartiste-reve-de-faire-naitre-un-parc-sculpte-en-pleine-nature_1263821.html

L’œuvre est bien intéressante à observer. Il suffit, si vous avez de jeunes enfants, de vous préparer à leur répondre sans gêne, lorsqu’ils vous questionneront à propos de ce membre qu’il faudrait ignorer, alors qu’il est si ardemment dressé.

292932353

 


 

Illustrations :

1- Lingam au sanctuaire de Mỹ Sơn

2- prospectus

3- satyre puant ou phalle impudique

Lien : http://lesrochersderufino.wix.com/sculpteur-63440

 


 

Posté par andredo à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


31 janvier 2014

Cœur de Riom

Au Ve siècle, Riom disposait déjà d'une église et d'un curé prénommé Amable. Comme le père faisait des miracles, il ne tarda pas à être vénéré, et la ville commença à s'étendre.

P1080705

 

P1080695

Les reliques de Saint Amable sont aujourd'hui encore conservées pieusement dans l'église qui porte son nom. Celle-ci n'a pas de style bien marqué, mais elle est dotée d'un riche mobilier : grandes orgues, grands tableaux, dorures, autel et anges en marbre... 

P1080698

 

autel marbre

  

Mille ans plus tard (c'est fou comme le temps passe vite !), Guillaume Revel prend un cliché de la ville. Devenue capitale administrative et judiciaire de l'Auvergne, elle s'est bien développée, protégée par ses remparts. Remarquez que Guillaume venait d'Aigueperse, au nord, c'est pourquoi l'est se trouve à gauche, et l'ouest à droite, bien sûr. 

riom revel
(Bibliothèque Nationale de France)

On observe d'abord, devant les remparts, l'Ambène (ce ruisseau a été en partie détourné pour alimenter des tanneries), et dans l'enceinte, de gauche à droite : le palais construit par Jean de Berry à partir de 1360 (à l'emplacement de l'actuel palais de justice) avec la Sainte Chapelle, puis le beffroi devenu la tour de l'Horloge, l'église ND du Marthuret, et la basilique Saint-Amable. 

 P1080739
La Sainte Chapelle

 

 P1080715

P1080714
La Tour de l'Horloge

 

P1080728
La dernière maison à pans de bois

 

Dans l'église du Marthuret, construite à partir de 1308, est conservée la Vierge à l'oiseau, également du XIVe siècle. Sous la Terreur, les bouchers de Riom ont caché cette sculpture afin qu'elle échappe à la destruction.

P1080664-001

 

P1080683

 

A la Renaissance, Riom devint ville royale, et des hôtels particuliers abondamment décorés furent édifiés.  

P1080723-001

P1080725

 

P1080731

 

 

P1080727

 

P1080692

 

La fontaine Adam et Eve a été construite plus tardivement, au XVIIe siècle.

P1080687

P1080689P1080688

 

Au XXe siècle, Etienne Clementel, dont le buste a été sculpté par Rodin, s'est attaché à préserver et enrichir le patrimoine de la ville.

P1080737

 

P1080736

P1080735

 

P1080733
Le Baiser de la Gloire, dans la cour de l'Hôtel de ville, sous les arcades 

Mais la ville n'est pas entièrement bourgeoise. Près des anciennes tanneries, on trouve un quartier populaire. Il n'est pas nécessaire d'être un grand marcheur : tout est concentré dans la surface délimitée par le boulevard circulaire qui suit le tracé des anciens remparts.

P1080685


 

Posté par andredo à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 décembre 2013

Place de l'Eglise

 P1080225

 

P1080223

D'habitude, le départ des balades est fixé sur la place de l'Eglise. Ici, les parcours ne manquent pas, pour rejoindre Mozac, Riom ou Volvic, gravir la colline de Mirabel, ou observer le système de répartition de l'eau autrefois surveillé par les aigueurs. Mais pour une fois les visiteurs garent leur voiture près de la mairie, et non devant l'église.

A Marsat, pourtant, c'est bien l'église qui vous attirera irrésistiblement, sachant que sa porte n'est jamais close, et dès lors que vous aurez pu apercevoir sa Vierge noire. Ne faites pas comme moi la première fois, remarquez bien qu'un interrupteur sur la gauche permet de l'éclairer.

P1080245

Le château-fort qui se dressait ici cachait ses murailles sous une enveloppe de lierre. Elles commencent aujourd'hui à se libérer, sous l'impulsion de l'association des amis de Marsat. Du coup, la belle fontaine érigée en l'honneur de François 1er est provisoirement cachée par les barrières du chantier.

 P1080248

 

 P1080221

L'église comporte deux nefs accolées, la plus ancienne datant du Xe ou XIe siècle : c'était la chapelle d'un couvent de Bénédictines, dont il reste aussi le porche, et des vestiges du cloître.

P1080241

P1080242

 

 A l'entrée, un chapiteau a été reconverti en support de bénitier.

P1080304

 

Une curieuse roue, sur laquelle s'enroule une chandelle de cire, est suspendue à la voûte. A l'origine (très ancienne), elle était offerte chaque année à la Vierge pour attirer sa protection. De nos jours, bien accrochée, elle ne semble plus vouloir bouger, même en procession, et sa flamme ne scintille plus.

P1080228

 

Dans une niche, un trésor est exposé. Sur la gauche, face à la tête d'un homme appliqué à maintenir l'édifice, une vierge et son fils, avenants mais un peu mièvres, nous préparent à la vision des stars hiératiques encore dans l'obscurité.

P1080301-001

 

église de Marsat : Vierge blanche

 

P1080233

 

Ça y est, j'ai appuyé sur le bouton ! 

église de Marsat : Vierge noire


 

Posté par andredo à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 novembre 2013

Une BD à la Chaise-Dieu

chaise-dieu

Les tapisseries du choeur de l'église abbatiale de la Chaise-Dieu ont été déposées pour une rénovation qui durera trois longues années. Dans l'attente de leur retour (en un autre lieu, paraît-il), j'ai revu les photos que j'avais prises lorsqu'elles étaient en place.

choeur

Ces tapisseries forment une bande dessinée qui raconte la vie de Jésus, entrecoupée de flash-back sur des histoires de l'Ancien Testament, aux péripéties plus ou moins prémonitoires.

J'en présente ici quelques extraits. Bien sûr j'ai accentué fortement les contrastes, mais peut-être n'est-ce qu'un avant-goût de l'éclat qu'affichera la version restaurée. Les images étant elles-mêmes très expressives, la traduction des bulles de texte en écriture gothique n'est qu'un jeu d'enfant : je me suis livré à ce jeu, de façon assez libre.

adam et eve

 

P1060147

 

david et goliath

 

P1060149

 

jonas


P1060157

 

samson (2)

 

P1060156

 

salomon

 

 P1060160

 

balaam

 

P1060164

 

daniel

 

P1060165

 

P1060188

(voir aussi : Pâques, la résurrection )

frise

 


 

Posté par andredo à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 octobre 2013

Le souvenir s'efface


porte

Inutile de pousser la porte, il n'en reste que l'encadrement, et les occupants ne craignent plus les cambriolages.

P1070818-001

Pour reconnaître les siens, il faut se frayer un passage dans la végétation libre et vigoureuse, avant de déchiffrer les antiques stèles.

P1070804-001
tombes

 

P1070798-002

 

P1070799-001

 

P1070795-001

Aspert ou Cierge, Thiallier ou Thénard, Batisse ou Brugière, depuis longtemps les chrysanthèmes ont cessé de vous embaumer à la Toussaint.

P1070808-001

 

P1070793

Parfois c'est une mare trouble qui vous recouvre, je n'aimerais pas être à votre place.

P1070811

 Mais je ne peux rien pour vous, seulement vous promettre de vous rendre encore visite l'année prochaine, si tout va bien.

P1070816

 

 

Posté par andredo à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 septembre 2013

Horizons en marche - 3

P1040525

P1040551

C'est vrai, les épilobes sont en beauté, le machaon prend volontiers la pose. Mais il ne s'agit pas de se laisser distraire : l'objectif est dans notre ligne de mire, cible jaune sur le flanc nord de la banne d'Ordanche (1).

P1040564

P1040568-001
Je n'avais pas repéré les gardiens, mais le berger et son chien sont bien là sur la photo, plein centre

P1040556

P1040555-001

P1040567

Au sommet du Tartaret, un diamant scintillait. Aujourd'hui, un bonbon rose crashé dans les branchages voudrait nous faire croire qu'il est de taille à attaquer ... qui donc, au fait ? (2)

P1030481


Pour la suite, nul besoin de marcher. Près de Courgoul,
au-dessus de la couze de Valbeleix, l'oeuvre qui décore le pont gallo-romain (3) se découvre depuis la route. 

P1050368

P1050370

Et à La Bourboule, ces plantes étranges (4) se sont installées juste à l'entrée du parc Fenestre.

P1030556

 

P1030541

 

 


1- Flash Loading, de Marie Lelouche             2- Sancy Contre-Attaque, de Guillaume Renou

P1050206     P1050207

3-Ô, de Michel-Marie Bougard                       4- In the world of plants, de l'Atelier Land Art

P1050208-001     P1050205


 

Posté par andredo à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,