P1060408

A Châtel-Guyon, la sainte Anne qui veille sur l'église est de facture rustique. Modeste jusque dans sa tenue de paysanne en sabots du pays brayaud, on dirait une cousine de Bécassine dorlotant un ouistiti. Ce n'est pas une moquerie : la ressemblance  me semble évidente.

P1060409

 

P1060415

A l'intérieur, en revanche, Nicolas Greschny s'est montré beaucoup plus démonstratif. En deux mois, durant le terrible hiver 1956, il a recouvert d'images pieuses les 900 m2 d'espace disponible. On admire le bel ouvrage, même si ces jolies illustrations n'ont pas toutes une puissance évocatrice très forte. 

P1060432

 

P1060444

 

 P1060421



 Les quatre cavaliers de l'Apocalypse


P1060426

Adam et Eve  

P1060423_1

  

L'archange Saint Michel terrassant le dragon à sept têtes 
 

P1060430_1
Moïse présentant la manne céleste aux Hébreux

 

 P1060424


P1060412
Le baptême de Jésus, et la Jérusalem céleste d'où sortent les quatre fleuves
 

 

P1060443

P1060419a

P1060446
Les verrières sont en cristal de Baccarat incrusté dans du ciment armé 

 

P1060456


Sur la butte dominant l'église s'élevait autrefois le château du comte Guy II ("Castel Guidonis", qui a donné son nom à la ville), croqué ici par Guillaume Revel. 

chatel_armorial

Slobo lui a redonné un semblant de vie, sur un pignon. 

chateau

P1060455_1

Mais au sommet  il ne reste aucune trace du château : seulement le calvaire, et une table d'orientation. 

 


 PS- Mais oui (voir le commentaire de Cécile), c'est bien le chanoine Jean Puyau qui a commandé les fresques :

P1060434