30 décembre 2011

La ronde des crèches à Landogne

 

P1050738

 Voici quelques photos de l'édition 2011 de cette exposition, qui se poursuit dans les rues du village jusqu'au 8 janvier 2012.


P1050739

 

P1050742

 

P1050743

P1050745

 

P1050746

 

P1050748

 

P1050749

 

P1050755

 

P1050758

 

P1050760

 

P1050761

 

P1050762

 

P1050764

 

P1050766

 

P1050767

 

P1050771

 

P1050772

 

P1050774

 

P1050775

 P1050775_1

 

P1050780_1

 

* A voir aussi : l'édition 2007 -


 

Posté par andredo à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


16 décembre 2011

Cascades au Mont-Dore

P1010310bis

De nombreux ruisseaux dévalent les pentes de la vallée du Mont-Dore, pressés de rejoindre la Dordogne naissante. Un  sentier permet de découvrir trois cascades situées à courte distance les unes des autres. 

 P1050597

On peut emprunter le sentier à partir de la route de Clermont pour une descente rapide, ou bien à partir du cimetière paysager du Mont-Dore, si l'on préfère commencer par la montée. Il manque la Grande Cascade, mais l'intégrer au parcours rallongerait trop la balade, à mon goût.

trajet

(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

 

P1010311

 

P1010295

 

Le saut du Loup

P1010364

 

P1010357

  

La cascade du Queureuilh

 

P1050605

 

La cascade du Rossignolet

 

 

P1010307


 

Posté par andredo à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 décembre 2011

Le muscari à toupet

P1050621-1 

 

Le muscari à toupet prospérait sur un coteau, dans une prairie un peu sauvage, au-dessus d'un petit village.

 P1010756

Il était assez répandu pour ne pas figurer sur la liste des espèces végétales protégées. Si on l'avait appelé gagée jaune ou biscutelle lunetière, les plus hautes autorités seraient venues l'assurer de leur indéfectible soutien.

 lunetiere_poster

Près du muscari, de grands arbres avaient pris le temps de s'installer. Ils n'étaient pas assez nombreux pour constituer une forêt digne de retenir l'attention des aménageurs.

P1010759

Un peu plus loin, quelques personnes cultivaient encore leur jardin, mais les hommes, pour la plupart, ne voyaient aucun intérêt dans un tel divertissement.

28431826 copie

 

P1010755

Des chevaux s'ébattaient dans l'herbe, mais ils allaient bientôt devoir quitter ce terrain constructible dont la valeur marchande venait, par faveur administrative, d'être multipliée par mille.

 P1010890

Des gens menaient calmement leur vie dans un environnement rural qu'ils avaient choisi. Ils ne pouvaient influencer une majorité de propriétaires terriens avides de profit.

P1010318

 

P1010754

Le terrain était pentu, en partie rocheux, difficilement accessible, mais ce n'est qu'affaire de terrassements. Un immense lotissement a pris la place des arbres, des jardins, des chevaux, et du muscari, sans avoir le toupet de prendre aussi son nom. Le village autrefois endormi est maintenant, à heures fixes, bourdonnant d'activité : un flot de véhicules le traverse matin et soir en entonnoir. Le pays singulier - qui avait failli échapper au développement urbain - peut enfin apprécier le confort de la normalité.

P1010757                                                             "  De grâce, de grâce,        
 Monsieur le Promoteur       

Ne coupez pas mes fleurs "


 

Posté par andredo à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]