nd_orcival

La basilique d'Orcival est en réfection jusqu'au mois de novembre 2010 : les échafaudages cachent toute la façade est (le choeur et les chapelles rayonnantes). Mais le beau soleil d'hiver met en relief les ornements du côté sud.

P1000360
Cette photo a été prise en février 2006

a

J'ai saisi quelques détails des ferrures du XIIe siècle qui maintiennent les massives portes de bois.

  P1010753

    P1010751  deco_penture

P1010750

a

L'église est parfois nommée Notre-Dame des Fers, car on y priait la Vierge pour aider au retour des prisonniers de guerre. Les boulets et les chaînes auraient été apportés, en remerciement, par des captifs après leur libération.

P1010827

aa

Un homme enchaîné, aux pieds de la Vierge à l'Enfant (XVIe siècle), la supplie de le libérer.

P1010830

P1010831

a

Ne pouvant entrer immédiatement dans l'église (elle est fermée entre 12 h 30 et 14 heures), j'ai suivi le chemin de croix.

P1010760

a

P1010776

a

P1010777

a

J'ai ensuite continué dans la montée, en suivant les panneaux indiquant la direction de la Roche branlante, distante d'environ quatre kilomètres. Mais ayant fait demi-tour avant de l'atteindre, je ne l'ai pas vue dans son décor enneigé.

P1010351
La voici en août 2006

a

En revanche, j'ai profité de la vue étendue, surtout vers l'est sur la chaîne des puys.

a

dd

P1010838

a

P1010835

a

P1010846

a

P1010840

a

De retour à Orcival, j'ai visité l'intérieur de la basilique.

P1010795

a

Habituellement, le choeur est très lumineux, comme sur la photo ci-dessous prise en décembre 2007. Mais du fait des travaux, les vitraux sont en grande partie occultés et l'effet est beaucoup moins sensible.

a

P1080725

a

La Vierge en majesté est vénérée depuis le XIIe siècle. La procession de l'Ascension rassemble encore de nos jours une foule de fidèles, et peut-être autant de curieux (1) .

nd_droite  P1010783_1 

nd_statue
(la barre verticale, c'est l'arête de la cage de verre placée pour protéger la statue)

P1010790

aa

Parmi les chapiteaux ouvragés, on remarque particulièrement le "Fol dives", le fou de richesses : la lourde bourse qui se confond avec son ventre ne lui permet pas d'élever son âme.

P1010798

P1010796a

P1010808 

a

Sous le choeur se trouve la crypte, où les croyants se recueillent, devant la colombe symbolisant le Christ ressuscité.

P1010801

P1080712

a

P1010762


(1) - compte-rendu du journal "La Montagne" du vendredi 14 mai 2010 :

Num_riser0008