25 août 2009

La source de la Poix, pouah ?

P1170003_1

Un bitume qui ne provient pas de l'exploitation industrielle du pétrole, mais qui par des failles vient s'écouler naturellement à la surface de la terre, voilà une ressource qui, depuis la haute Antiquité, est utilisée pour étanchéifier navires et constructions. L'arche de Noë aurait été enduite du bitume de Judée ; les Egyptiens l'utilisaient pour la conservation des momies. Et les Olmèques, me direz-vous ? Et bien, lisez-donc l'article paru dans la revue qui fait autorité : "Bitume.Info" :

olm_ques
(cliquer pour agrandir)

Pourquoi ce ton un tantinet professoral ? Mais tout simplement pour rappeler que, aux portes de Clermont, au flanc d'une légère éminence, une source unique en Europe continue de suinter, produisant vaillamment chaque jour depuis des millions d'années - bien longtemps avant l'apparition des volcans de la chaîne des Puys - son petit litre d' hydrocarbure.

P1170007_1

 

Autrefois, elle était célèbre ; puissants et savants voulaient la voir, et sentir, selon Henri Lecoq, son "horrible puanteur" (en réalité une odeur d'hydrogène sulfuré assez désagréable, mais tout-à-fait supportable de nos jours, pour quiconque a voyagé dans le couloir de la chimie au sud de Lyon). Elle est maintenant négligée,  entre autoroutes et aéroport : ces gloires du Roi Pétrole ne daigneraient pas jeter un regard sur une mauviette incapable de les alimenter en carburant. La source bénéficie néanmoins de la protection - pas très rapprochée pour ce que j'en ai vu - du CEPA (Conservatoire des Espaces et Paysages d'Auvergne).

a_roport_bx

 

P1170021

Côté ouest, c'est un domaine agricole.

domaine_1

 

plan_2

Des infiltrations de bitume remontant des profondeurs apparaissent également dans les roches du puy de Crouël et de la carrière de Gandaillat tout proches, et à Dallet, à quelques kilomètres, où une mine a été exploitée jusqu'en 1984.

Notre source occcupe une surface arrondie d'environ 1,50 m de diamètre, sur une quarantaine de centimètres de profondeur ; le bitume est épais et collant. J'y ai enfoncé un bâton.

P1170005
En bas, à gauche, un hérisson s'est trouvé piégé par la matière gluante

P1170008

P1170006

 

P1170022

Un ruisseau s'est formé sur une dizaine de mètres, sans que l'on perçoive un écoulement, tant le débit est faible et le produit visqueux ; la course lente se termine au bord du chemin, de façon peu glorieuse :

P1170001_1
La personne qui aurait perdu des vêtements dans un transport des Maîtres Déménageurs Auvergnats
peut venir les récupérer ici

A quelques mètres, un peu plus haut sur la butte, se trouve un menhir couché :

P1170009_1

 

Dernier usage : le bosquet sert discrètement de lieux d'aisance. Attention où vous mettez les pieds !


 

Mars 2010 - Mes observations sur l'état des lieux ne sont plus d'actualité : heureusement, le site a été nettoyé (voir les commentaires).

P1080364-001

C'est sûr, maintenant c'est beaucoup mieux ! (22 juin 2012)


 

Sources documentaires :

- CEPA :              la source bitumeuse de la Poix

- Planet-Terre :    ruisseau de bitume du puy de la Poix,    mine des Rois de Dallet

- TV8 Clermont :   reportage du 30 mars 2007

 


 

Posté par andredo à 14:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


18 août 2009

Le roc de Courlande

pano_courlande_avec_croix

Proche de la petite station de ski de Chastreix-Sancy, le roc de Courlande se dresse, haut de près de 1 500 mètres. Un parking est aménagé à droite de la route, et, dispersées dans l'herbe, trois tables avec bancs forment une aire de pique-nique en plein soleil, permettant de profiter de la vue panoramique.

P1160529

croix_courlande

Les différents symboles religieux sont dus au curé de Chastreix qui, ayant visité dans l'Isère Notre-Dame de la Salette où la Vierge apparut à deux jeunes bergers, s'empressa de transposer le site dans sa région. On remarque donc, sur le parcours menant au sommet orné d'une croix, la reproduction de trois statues qui, à La Salette, commémorent l'apparition.

P1160486

P1160493

P1160498
On penserait plutôt à un empereur romain, mais c'est bien la Vierge

La station de Chastreix-Sancy est au pied du pic ; les monts du Sancy sont tout proches.

P1160512

sancy_courlande

P1160527

P1160507

P1160519

Le lieu est connu des géologues pour son gisement de belles pierres :

Capture_plein__cran_17082009_111424
( Micromineral Market)

Actuellement on y trouve aussi ... un terrain de rugby !

P1160540

P1160530

Il a fallu le protéger des vaches, qui mangeaient ses bandes blanches en toile.

P1160536
Allez, dépêche-toi,  au stade on va se régaler !


Posté par andredo à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 août 2009

Les bulles du bois de Chaux

P1160168

Un peu avant d'arriver au bourg d' Egliseneuve d'Entraigues, en venant de Besse, il faut suivre à gauche la direction indiquée par la pancarte "lac et cascade d'Entraigues". Le parking est près du lac (c'est un petit étang).

 

cascade_pano_vertical

On accède, à pied, à la cascade toute proche. Elle a deux étages : il est possible de descendre (avec précaution) au niveau intermédiaire, pour mieux admirer l'ensemble.

P1160195

Le titre de l'oeuvre évoque les grondements des marmites de géants. Mais ici, les eaux ne sont pas déchaînées : aucune fureur, tout est élégance, douceur et légèreté.

P1160154

 

P1160152

C'est un site enchanté, avec des bulles bien plus grosses que celles que l'on s'exerçait, enfant,  à faire avec du savon, ou du chewing-gum. Elles restent sages et n'éclatent pas, mais rien n'empêche d'imaginer qu'elles s'élèvent très haut, scintillantes, pour rencontrer les nuages.

P1160155

 

P1160156

A la tombée de la nuit, paraît-il, des fées viennent se baigner au pied de la cascade, et leur souffle fait voguer doucement les bulles qui s'éclairent comme par magie.

P1160159

P1160160

 

P1160192

P1160193

 

Lorsque viendra l'automne, elles partiront.


 

 

Posté par andredo à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 août 2009

Le bloc soviétique en péril

42072373

Ce matin à Saint-Diéry, le vent évacue rapidement l'écharpe blanche laissée à la traîne par le dernier orage.

Dans ce village, il y a des hauts et des bas.

P1160148_1

Il y a aussi des anciens et des modernes, des pro et des anti ...

P1160134
Et toi, tu es pour ou tu es contre ?

P1160142

P1160137

Voici donc l'objet du litige : la tour Sharp (représentative de l'architecture socialiste à Berlin Est), sortie de l'Alexander Platz, pour être reconstruite dans le pré de Plagis, auprès des vaches.

P1160144_1

Sharp_avec_vaches

Les anti n'y sont pas allés de main morte : ils ont lacéré tout ce qui se trouvait à leur portée, et le bâtiment rafistolé laisse voir sa maigre ossature.

P1160139

P1160143

Dans leur fureur destructrice, bravant les interdits, ils n'ont pas hésité à déranger les paisibles vaches rouges, au risque de faire tourner le lait du Saint-Nectaire !

P1160146

Cependant, j'ai appris dernièrement que l'artiste n'avait pas installé la toile du rez-de-chaussée, ce qui réduit sensiblement, du moins en superficie, la portée de l'outrage.

Au fait, sur l' "Alex" (comme disent les Berlinois), cet immeuble n'est sans doute pas le plus remarquable, et la tour de télévision, haute de 365 mètres, domine tout. S'il s'agit de meubler la prairie, il me paraît possible de faire bien mieux.

Capture_plein__cran_23072009_181533
(Photo Google Maps)

 

42074226

Ach so, das ist eine schöne Turm ! Nein ?

 


 

 

 

Posté par andredo à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,