Venant du sud, près du lac de Servières, c'est la Sioule (voir : la source). A l'ouest, prenant naissance près de Giat, c'est le Sioulet. Les deux se rejoignent au pont du Bouchet. A quelques kilomètres en aval, c'est le barrage et le viaduc des Fades, puis une série de méandres, parmi lesquels le très photogénique méandre de Queuille. Les ruines de Château Rocher apparaissent, et à partir du pont de Menat, ce sont les gorges de Chouvigny. Ensuite, on serpente paresseusement jusqu'au-delà de Saint-Pourçain, pour aller alimenter l'Allier, mais nous resterons dans le Puy-de-Dôme : il nous faudra plusieurs étapes pour le traverser.

Num_riser0001

De la source au pont du Bouchet

Avant d'absorber la Miouze - à La Miouze bien sûr - la Sioule est bien mince, et c'est la surtout la dénomination des lieux qui fait remarquer qu'ici passe un cours d'eau, comme à Pont-des-Eaux ou à Pont d'Olby. C'est la Haute Sioule, fréquentée surtout par les pêcheurs, qui ne dérangent pas la loutre, dans le seul habitat qu'elle a pu conserver dans le Puy-de-Dôme.

P1040334
 à Saint-Bonnet d'Orcival

A Pont-des-Eaux, la rivière a buté sur la coulée de lave d'Olby, et a été contrainte d'en suivre le bord jusqu'à Monteribeyre.

 

P1050188

Panorama 2
Un petit pont oublié

P1050173

 

Le premier château planté sur les hauteurs environnantes est celui de Bonnabaud, costaud mais  discret :

bonnabaud

La rivière arrive sans se presser à Saint-Pierre-le-Chastel, où un belvédère permet d'apprécier ses contorsions :

sioule_3

 

P1090211
L'église entourée par le cimetière est au sommet de la butte

Elle arrive à Pontgibaud, où une promenade a été aménagée :

P1090195_1

P1090198
La cheminée est un vestige de l'exploitation du plomb argentifère effectuée jusqu'à la fin du XIXe siècle.
Un musée de la mine est installé dans les dépendances du château Dauphin.

 P1090200
Une maison à échauguette du XVe siècle

 

22330463

 

dauphon_bis
Château Dauphin

Peu après c'est un pont autoroutier qui enjambe la vallée.

viaduc_2_2
Le viaduc est haut de 135 mètres, sa longueur est de 990 mètres ; il a été ouvert à la circulation en janvier 2006. On le remarque de loin, notamment du sommet de la banne d'Ordanche, à 26 km à vol d'oiseau

Puis la Sioule arrive à Montfermy ; j'ai déjà décrit cette partie du parcours : ici.

P1100900
La Sioule vue depuis le belvédère des Ancizes

Peu avant le pont du Bouchet, elle rejoint le Sioulet qui forme déjà, grâce au barrage des Fades, un vaste plan d'eau propice à la baignade.

pont_du_Bouchet_1
Au pont du Bouchet

 

Le Sioulet en aval de Pontaumur

Une randonnée de deux heures part de Pontaumur, sur la place du monument aux morts ; elle longe la rivière, rive droite, la traverse par le pont de Pellefort, et revient au point de départ en offrant de belles vue sur les gorges, puis sur le village dominé par son église.

P1090187

P1090184
En février, le sentier est tapissé de perce-neige

P1090189
Le pont de Pellefort

Plus bas, au départ de Miremont, une  rando de trois heures est conçue de la même façon (elle a un parcours  commun avec la première, pour le passage sur la rive gauche).

Aux alentours du pont du Bouchet

P1090018
(cliquer pour agrandir)

Encore deux parcours à ce niveau : l'un qui part du pont du Bouchet sur la rive gauche du Sioulet, et l'autre qui part de l'église de Comps, redescend près du pont, et remonte - c'est raide - à travers bois.

_glise_comps_1
L'église romane de Comps.

P1090027
Dans l'entrée, on trouve une cloche délogée du clocher en 1969, car elle était fêlée

P1090023_1
Vierge en majesté du XIIIe siècle

P1090013

P1090014

Fin de la première étape ......................................................... A suivre